November, 19th 2017

Temporaire

From November 25th 2015 to February 11th 2016  / 

LE COCKTAIL DU SIÈCLE : Montréal, août 1967

En 1967, les manifestations consacrées au cinéma d’animation sont peu nombreuses. La plus importante, celle d’Annecy, née en 1960, poursuit depuis sa route avec santé et longévité. Quelques petits festivals apparaissent au cours des années 1960 et disparaissent presque aussitôt. Dans ce contexte, l’imposante Rétrospective mondiale du cinéma d’animation, qui s’est tenue à Montréal du 13 au 18 août en 1967, revêt un intérêt fort particulier.

Organisée par la Cinémathèque canadienne (future Cinémathèque québécoise) et le Festival international du film de Montréal, en collaboration avec l’Office national du film du Canada, la Rétrospective est d’abord le résultat d’un travail acharné mené par deux passionnés de l’animation : le critique français André Martin et le fondateur de la Cinémathèque, Guy L. Coté. Elle comporte trois volets : une exposition qui se tient à l’Université George Williams (aujourd’hui Concordia), plusieurs projections consacrées à l’histoire et à l’actualité de l’animation et un important rassemblement de personnalités reliées à cet art.

Ce troisième volet est sûrement celui qui frappe le plus les esprits près de 50 ans plus tard. En effet, jamais Montréal n’avait accueilli une telle concentration d’invités prestigieux œuvrant dans le domaine de l’animation (et cela ne s’est jamais reproduit depuis) : des pionniers (John Bray, Otto Messmer, Dave Fleischer, Ub Iwerks), des réalisateurs et animateurs faisant le succès de l’industrie hollywoodienne (Shamus Culhane, Bill Tytla, Ward Kimball), des cinéastes expérimentaux et avant-gardistes (Peter Foldès, Robert Breer, John Whitney, Len Lye), des maîtres du cartoon (Walter Lantz, Chuck Jones, Bob Clampett), des stars des pays de l’Est (Břetislav Pojar, Ivan Ivanov-Vano, Dušan Vukotić, Todor Dinov), sans compter tous les Canadiens (Norman McLaren, président d’honneur de la rétrospective; Robert Verrall, Pierre Hébert et René Jodoin, membres du comité organisateur, Al Sens, Ron Tunis, Grant Munro, etc.).

Les archives de la Rétrospective permettent de prendre la mesure du défi que représentait la mise en place de l’événement. L’été de 1967, les hôtels sont pleins à craquer en raison de l’Exposition universelle de Montréal. La correspondance en provenance du monde entier est étourdissante. La présence de certains invités est confirmée puis annulée peu de temps après (c’est le cas de Jan Švankmajer), d’autres déclinent l’invitation puis se ravisent (c’est le cas de Chuck Jones), certains regrettent de ne pouvoir accepter l’invitation (Jiří Trnka, Tex Avery, William Hanna), d’autres ont des exigences quant à leur séjour. Le comité organisateur, épaulé par la secrétaire administrative Françoise Jaubert, mène ainsi un impressionnant travail de préparation qui, d’après les témoignages, a porté ses fruits.

Cette exposition de photos de Bruno Massenet conservées par la Cinémathèque québécoise fait revivre quelques beaux moments de ce que nous avons appelé « Le Cocktail du siècle : Montréal, août 1967 ». Tout en transmettant le plaisir de la convivialité, les photographies nous enseignent ceci : un jour, des personnalités de l’animation provenant d’horizons distincts et parfois en parfaite opposition économique ou idéologique ont séjourné dans un même lieu (il s’agit d’une salle de réception de l'hôtel Windsor) et ont fraternisé. Pour cette raison, l’événement est devenu mythique auprès des historiens de l’animation.

Certains signes nous permettent de croire que ces photos n’ont pas été prises lors d’une seule et unique réception. Ainsi, on remarquera les vêtements différents que porte Stan VarDerBeek sur les deux photos où il apparait.

Question : les photos laissent voir qu’à l’époque, en 1967, il n’est pas dans les coutumes locales de servir du vin lors d’une réception. Quelle est la boisson que consomment les invités?

Réponse : du gin-tonic!

Marco de Blois
Programmateur-conservateur, animation

Add comment

The content of this field is kept private and will not be shown publicly.
  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.

More information about formatting options

My schedule

Log-in to automatically save your schedule for your next visit.