November, 19th 2017

Temporaire

From December 6th 2016 to February 9th 2017  / 

Najgo ! (Des histoires de chasse à l’homme et de films d’horreur)

Installation cinématographique de Nicolas Klotz et Élisabeth Perceval
12 minutes en boucle

« La mémoire de l’humanité pour les souffrances subies est étonnamment courte. Son imagination pour les souffrances à venir est presque moindre encore. C’est cette insensibilité que nous avons à combattre. »

— Bertold Brecht, cité à la fin d’Antigonede Jean-Marie Straub et Danièle Huillet

Najgo! Quatre-vingt-sept extraits tirés de l’histoire du cinéma, depuis les années 1930 jusqu’à aujourd’hui. Quatre-vingt-sept scènes de chasse à l’homme - chasses esclavagistes, aux Juifs, aux pauvres, aux insoumis, aux amants, chasses policières ou prédatrices - viennent éclairer l’actualité de la longue histoire des dominants et les traces laissées par celle-ci sur nos imaginaires. Car c’est bien l’actualité de l’Histoire qui se révèle ici, alors que d’autres chasses sont partout menées en ce moment même, sous nos yeux, comme celles contre les « indésirables » étrangers, expulsés de l’ordre commun comme tant d’autres hommes et femmes avant eux.

Najgo! prolonge à sa façon les Histoire(s) du cinéma de Godard en nous offrant à voir, à ressentir et à penser une autre histoire de la nuit. De notre nuit. Une seule histoire, toujours la même, sans cesse répétée. « La véritable minorité sur cette terre est celle des vivants », disait Jacques Tourneur.Comment alors se tenir aux côtés des vivants ou envisager ce qui vient sans faire alliance avec les morts ? Telle Antigone (de Straub et Huillet) venant clore la boucle de la projection… pour mieux la laisser recommencer.

« Najgo », c’est aussi un cri de guerre comanche entendu dans The Searchers de John Ford. Le stéréotype de l’Indien présenté par les westerns américains se trouve ici métamorphosé et propulsé comme pure force insurrectionnelle dès lors qu’il est associé à d’autresformes d’esquive et de résistance face aux innombrables figures de domination, toujours prédatrices. C’est dans le lien que naît la lutte. Fuite d’un condamné à mort, d’un couple parmi les ombres frémissantes des feuillages, d’un esclave traqué par des chiens, d’un homme devant la Gestapo, des milliers d’autres capturés. Marronnage, désertion, dérobade, disparition, mutation. C’est en faisant s’entrechoquer images et sons, en connectant l’expérience sensible du cinéma à celle du monde, que s’orchestre la rencontre des spectres du passé dans un jeu saisissant d’identifications croisées. C’est dans le rapprochement de tous ces hommes et ces femmes courant vers leur (possible) libération que surgissent des filiations inattendues et de nouveaux réseaux de sens.

« Tuer un homme pour défendre une idée, ce n’est pas défendre une idée, c’est tuer un homme ». L’éclat de ces mots de Notre musique se pose alors sur les destins de la communauté de fugitifs qui se sont croisés sous nos yeux pour les projeter tous ensemble vers l’avenir. Si fuir c’est aussi faire fuir, c’est-à-dire mettre en déroute la logique prédatrice qui mène le monde à sa perte, Najgo! est un de ces gestes qui conjurent cette force de mort en remettant le monde en mouvement. Mouvement circulaire d’une infinie libération. D’une infinie renaissance.

Exposition présentée par Marie-Claude Loiselle

Cette installation fait partie d’un cycle consacré au travail de Nicolas Klotz et Élisabeth Perceval. Elle sera prolongée par une rétrospective, présentée à la Cinémathèque québécoise du 30 janvier au 16 février 2017, ainsi que par une deuxième exposition qui se tiendra à la galerie Dazibao, du 2 février au 1er avril2017.

http://dazibao-photo.org/fr/upcoming/klotz-perceval-fr

Les cinéastes français Nicolas Klotz et Élisabeth Perceval ont réalisé huit longs métragesde fiction, en plus de nombreux documentaires, courts métrages, essais vidéo et installations, qui ont été présentés dans d’importants événements internationaux. Le Centre Pompidou prépare actuellement une grande exposition rétrospective, qui réunira pour la première fois l'ensemble de leur travail.

Add comment

The content of this field is kept private and will not be shown publicly.
  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.

More information about formatting options

My schedule

Log-in to automatically save your schedule for your next visit.