3 Décembre 2012

11es Sommets du cinéma d’animation de Montréal : Oh Willy… d’Emma De Swaef et Marc James Roels récipiendaire du Grand prix des Sommets

La Cinémathèque québécoise est heureuse d’annoncer les lauréats des trois prix qui ont été remis lors de la soirée de clôture des 11es Sommets du cinéma d’animation de Montréal.

Un impressionnant doublé pour Oh Willy… (2011), qui se mérite le Grand prix des Sommets ainsi que le Prix du public. Le court métrage d’Emma De Swaef et Marc James Roels était présenté en première canadienne. La crise existentielle de Willy, cinquantenaire dodu aussi amusant qu’émouvant, se sera démarquée par l’originalité de son récit, ainsi que sa composition visuelle. Les réalisateurs se méritent ainsi une bourse en argent d’une valeur totale de 2000$, remise cette année par la Cinémathèque québécoise.

Le Prix spécial du jury a été attribué à Double Fikret (2012), du cinéaste chinois Haiyang Wang. Ce film surréaliste et novateur, teinté d’humour et d’étrangeté, propose une imagerie forte, parfois troublante, et annonce un talent plus que prometteur dans l’animation chinoise contemporaine.

Le jury était composé de personnalités importantes de l’industrie cinématographique, à savoir : Patrick Doyon, cinéaste québécois et créateur de la bande-annonce et de l’affiche des Sommets, Jo-Anne Blouin, directrice du Festival du film pour enfants de Montréal, et Phillippe Moins, directeur artistique du festival Anima de Bruxelles.

La soirée d’ouverture aura attiré une foule record, faisant salle comble dans la Claude-Jutra ainsi que la Fernand-Seguin, pour la première québécoise du long métrage Le Chat du rabbin (2011) de Joann Sfar et Antoine Deslavaux, ainsi que la première mondiale du court métrage 1/3/10 (2012) de Georges Schwizgebel. Les Sommets auront aussi été marqués par des leçons de cinéma mémorables des cinéastes Franck Dion, David OReilly et Steven Woloshen, qui ont attiré des foules impressionnantes. L’activité de création collective de gravure et de dessin sur pellicule de Steven Woloshen a aussi été fort appréciée du public de tous les âges.

Réussite éclatante, cette 11e édition des Sommets du cinéma d’animation aura consolidé le caractère incontournable de ce festival. La Cinémathèque québécoise a vibré pendant cinq jours au fil des projections et activités spéciales, plus courues que jamais cette année; le taux de fréquentation a effectivement augmenté de 25% par rapport à l’édition 2011. Les organisateurs sont très satisfaits des commentaires reçus quant à la programmation éclectique de cette édition, et de la couverture de presse impressionnante qui en a découlé. La 12e édition des Sommets du cinéma d’animation aura lieu du 27 novembre au 1er décembre 2013.

La Cinémathèque québécoise, c’est le musée de l’image en mouvement à Montréal. Sa mission est de sauvegarder le patrimoine audiovisuel mondial, en privilégiant les œuvres québécoises, canadiennes et le cinéma d’animation international, pour le mettre en valeur à des fins culturelles et éducatives.

- 30 -

Source : Catherine Vien-Labeaume, attachée de presse et de promotion
514.842.9768 poste 255, cvienlabeaume@cinematheque.qc.ca
Cinémathèque québécoise, 335, boul. De Maisonneuve Est, Montréal (métro Berri-UQAM)