24 Mai 2012

Cinéma et art contemporain en juin à la Cinémathèque québécoise

La rentrée estivale de la programmation internationale de la Cinémathèque québécoise se consacrera au cinéma contemporain sous plusieurs déclinaisons. En premier lieu, une rétrospective de l’étoile montante du cinéma actuel, le danois Nicolas Winding Refn, du 1er au 16 juin. Puis, en deuxième lieu, une fascinante sélection de longs métrages d’artistes visuels contemporains intitulée Art contemporain et Cinéma, du 14 au 30 juin,

Nicolas Winding Refn, mythologies contemporaines - Du 1er au 16 juin
Suite au succès fulgurant de son dernier long métrage Drive (2011, Prix de la mise en scène au Festival de Cannes de la même année), Nicolas Winding Refn s’est taillé une place de choix dans le panorama cinématographique contemporain. La Cinémathèque québécoise propose ainsi un retour sur ses principales oeuvres. Univers masculins, violence et codes du cinéma de genre figurent parmi les thématiques centrales, autour desquelles se construit son cinéma. Fin styliste, Winding Refn étonne et bouscule, que ce soit via le réalisme brutal de sa trilogie Pusher, qui s’étale de 1995 à 2005, ou par le biais de la parabole épurée sur la fin de l’ère païenne que constitue Valhalla Rising (2009). Une programmation fascinante, profondément ancrée dans le monde moderne, du 1er au 16 juin.

Art contemporain et Cinéma - 14 au 30 juin
Une sélection captivante de sept longs métrages d’artistes visuels à la notoriété certaine, qui explorent l’art cinématographique en s’appropriant ses codes spatio-temporels et narratifs. De Hunger (2008) de Steve McQueen à ‘’Double Blind’’/‘’No sex last night’’ (1992) de Sophie Calle en passant par Women Without Men (2009) de Shirin Neshat, Buster’s Bedroom (1991) de Rebecca Horn, Where is Where? (2009) de Eija-Liisa Ahtila, Pepperminta (2010) de Pipilotti Rist ou Tout embrasser (2000), présenté en présence de la réalisatrice Raymonde April, cette programmation convie le public à une immersion dans les univers marquants des « stars » de l’art contemporain, du 14 au 30 juin.
La Cinémathèque québécoise, c’est le musée de l’image en mouvement à Montréal. Sa mission est de sauvegarder le patrimoine audiovisuel mondial, en privilégiant les oeuvres québécoises, canadiennes et le cinéma d’animation international, pour le mettre en valeur à des fins culturelles et éducatives.

                                                                                                          - 30 -

Source : Catherine Vien-Labeaume, attachée de presse et de promotion
514.842.9768 poste 255, cvienlabeaume@cinematheque.qc.ca
Cinémathèque québécoise, 335, boul. De Maisonneuve Est, Montréal