2 Octobre 2012

Des grands noms du cinéma du 20e siècle en octobre à la Cinémathèque québécoise

Les grands noms se bousculeront sur les écrans de la Cinémathèque québécoise en octobre! Chris Marker, William Klein, Bertrand Tavernier ainsi que Jean Renoir se succèderont dans nos salles, garantissant une programmation des plus captivantes!

Pays lointain : Chris Marker (1921-2012)- Du 6 au 27 octobre
Le 30 juillet dernier, le cinéaste français Chris Marker nous quittait. Nous soulignons la disparition de cette figure majeure du cinéma contemporain en projetant à la salle Claude-Jutra cinq de ses œuvres, tirées de nos collections. Une occasion unique de redécouvrir des films comme Cuba sí (1961, le dimanche 7 octobre, 17h) et Sans Soleil (1983, le 7 octobre, 19h30 et le samedi 27 octobre, 21h). Les projections seront présentées par Viva Paci, professeure à l’École des médias de l’UQAM, qui a assuré la sélection des œuvres.

William Klein, l’œil dissident- Du 11 au 28 octobre
La Cinémathèque québécoise et le Festival du nouveau cinéma (FNC), en collaboration avec le Bureau de la mode de Montréal, en mettent plein la vue avec la très attendue rétrospective du cinéaste d’origine américaine William Klein. D’abord peintre puis photographe, Klein réalise son premier film, Broadway by Light, en 1958. Suivra une œuvre polymorphe et originale, explorant des thèmes comme le vedettariat et la mode (Qui êtes-vous, Polly Maggoo?, 1966) l’impérialisme américain (Mr. Freedom, 1969), l’affirmation des afro-américains (Elridge Cleaver, Black Panther, 1970) et la guerre du Vietnam, via sa participation à l’œuvre collective Loin du Vietnam (1967), réalisée en collaboration avec Joris Ivens, Jean-Luc Godard, Claude Lelouch, Chris Marker, Alain Resnais et Agnès Varda. De passage à Montréal durant le FNC, Klein donnera une Leçon de cinéma le jeudi 18 octobre, 18h30, salle Claude-Jutra. Cette rencontre, en entrée libre, sera animée par Robert Daudelin. De plus, pour accompagner cette importante rétrospective, la Cinémathèque et le festival présentent, du 11 octobre au 4 novembre dans le Foyer Luce-Guilbeault, une exposition de photographies du cinéaste. La commissaire Marie-Ève Fortin a minutieusement sélectionné nombre de photographies, contacts peints et photogrammes, prêtés par la galerie Howard Greenberg de New York. Cette exposition fascinante, en entrée libre, est une présentation de la Cinémathèque québécoise et du Festival du nouveau cinéma, en collaboration avec le Bureau de la mode Montréal, et le Consulat général de France à Québec, la Chaire René-Malo avec l’appui de la Chaire de recherche en études cinématographiques de l’Université. Concordia.

Impressionnisme et cinéma- Du 24 octobre au 15 janvier
En accompagnement de l’exposition Une histoire de l’impressionnisme : Chefs-d’œuvre de la peinture française du Clark, présentée au Musée des Beaux-arts de Montréal, la Cinémathèque québécoise propose des œuvres qui marquent des rapprochements entre l’impressionnisme et le cinéma. On y soulignera les liens esthétiques (Un Dimanche à la campagne, Bertrand Tavernier, 1984), thématiques (Casque d’or, Jaques Becker, 1952), ou historiques (Ceux de chez nous, Sacha Guitry, 1915) avec le mouvement pictural. Impressionnisme et cinéma s’étendra sur toute la durée de l’exposition, soit jusqu’à la mi-janvier 2013, à raison de deux ou trois films par semaine.

Renoir…-Du 26 octobre au 16 décembre
Toujours en parallèle avec les activités du Musée des Beaux-arts de Montréal (MBAM), nous présentons une sélection de films de Jean Renoir, fils du peintre Auguste Renoir, tous tirés de nos collections. Un parcours ludique dans une œuvre chérie des cinéphiles, avec chaque semaine un thème regroupant deux ou trois films. Renoir se révélera réaliste (Les Bas-fonds, 1936), politique (La Marseillaise, 1938), impressionniste (Le Déjeuner sur l’herbe, 1959), en plus de bien d’autres choses ! Serge Cardinal, instigateur d’un colloque sur la relation père/fils d’Auguste et Jean au MBAM en décembre, agira à titre de programmateur invité pour ce cycle et présentera certaines œuvres.

Pour tous les détails sur la programmation : www.cinematheque.qc.ca.

La Cinémathèque québécoise, c’est le musée de l’image en mouvement à Montréal. Sa mission est de sauvegarder le patrimoine audiovisuel mondial, en privilégiant les œuvres québécoises, canadiennes et le cinéma d’animation international, pour le mettre en valeur à des fins culturelles et éducatives.

- 30 -

Source : Catherine Vien-Labeaume, attachée de presse et de promotion
514.842.9768 poste 255, cvienlabeaume@cinematheque.qc.ca
Cinémathèque québécoise, 335, boul. De Maisonneuve Est, Montréal (métro Berri-UQAM)