9 Juillet 2013

Doublages étranges et courts métrages québécois à la Cinémathèque québécoise dans le cadre de Fantasia!

La Cinémathèque est heureuse de s’associer encore une fois à Fantasia, à l’occasion de sa 17e édition, qui se tiendra du 18 juillet au 6 août 2013. Cette année encore, nous vous réservons une programmation surprenante, ponctuée d’ovnis cinématographiques de tous horizons. Cette programmation se déclinera en deux volets ; en premier lieu, Doublages insolites, sélection de quatre films au doublage français particulièrement marquant, puis en deuxième lieu, Le Fantastique week end du court métrage mettra de l’avant la production québécoise de courts de la dernière année.

Doublages insolites- Du 24 au 28 juillet
Le doublage est un art subtil. Les doubleurs veulent parfois donner à un film une couleur particulière en adoptant un langage qui lui confère une nouvelle personnalité. Fantasia est ainsi fière de présenter quatre doublages improbables tirés des collections de la Cinémathèque; l’incontournable Polyester (1981) de John Waters doublé en joual et présenté en Odorama, Kanashimi No Beradona (1973) d’Eiichi Yamamoto, un dessin animé poétique doublé au Québec en simili français international, Massacre au camp d’été (1983) de Robert Hiltzik, caractérisé par des voix à contre-emploi, et La galaxie de la terreur (1981) de Bruce D. Clark, mettant en vedette des astronautes argotiques. À ne pas manquer à la salle Claude-Jutra.

Le Fantastique week-end du court métrage québécois- Les 26, 27 et 28 juillet
Le Fantastique week-end du court métrage québécois est très fier de s’associer à la Cinémathèque québécoise pour sa cinquième édition. Nous présentons huit programmes de courts métrages très différents les uns des autres, mais qui contiennent chacun une variété de styles maximisant l’effet et disons-le, le plaisir. Les programmes sont parsemés de ruptures de ton, passant de la comédie au drame, de la science-fiction à l’animé, mais avec une sensibilité au niveau de la trame afin que l’excitation d’entrer dans chacun des univers, donc chacun des films, soit à chaque fois renouvelée.

La Cinémathèque québécoise, c’est le musée de l’image en mouvement à Montréal. Sa mission est de sauvegarder le patrimoine audiovisuel mondial, en privilégiant les oeuvres québécoises, canadiennes et le cinéma d’animation international, pour le mettre en valeur à des fins culturelles et éducatives.

                                                                                                           - 30 -

Source : Catherine Vien-Labeaume, attachée de presse et de promotion
514.842.9768 poste 255, cvienlabeaume@cinematheque.qc.ca
Cinémathèque