27 Juin 2012

La Cinémathèque québécoise annonce un moratoire sur les nouvelles acquisitions, dons et dépôts

Suite à l’Assemblée générale annuelle de la Cinémathèque québécoise par laquelle l’institution a fait état de ses difficultés financières, la Cinémathèque se voit contrainte d’imposer un moratoire sur les nouvelles acquisitions, dons et dépôts, et cela, pour une période d’un an. Cette nouvelle mesure, qui exclut le dépôt légal, entre en vigueur immédiatement et permettra à la Cinémathèque de revoir en profondeur ses politiques des collections, d’entreprendre le traitement de l’arrérage et d’établir une planification de traitement de l’ensemble de ses collections.

Étant un organisme reconnu par la Commission canadienne d’examen des exportations de biens culturels, la Cinémathèque reçoit annuellement une multitude de dons ou de dépôts de toutes sortes. Les dons peuvent faire l’objet d’émission de reçu d’impôt, mais doivent également être évalués, traités puis catalogués par les experts de la Cinémathèque. Le manque de ressources humaines et financières fait en sorte que l’institution accuse un retard important dans le traitement en cours des collections, ce qui l’oblige à prendre la décision de ne plus accepter de dons ou de dépôts pour la prochaine année et de concentrer ses efforts sur les acquisitions pour lesquelles un contrat a déjà été signé. Cette mesure ne viendra cependant pas affecter le dépôt légal, ni la circulation des oeuvres déjà en dépôt dans les réserves de la Cinémathèque.

Cette période de répit permettra à l’institution de réviser ses politiques de collections, en plus d’entreprendre le traitement de l’arrérage de ces dernières. Une planification du traitement de l’ensemble des collections et des fonds non catalogués dans un horizon raisonnable sera aussi établie, afin de préparer la Cinémathèque aux années à venir. L’institution espère que le dépôt du rapport du ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, prévu cet automne, incitera le gouvernement à débloquer des fonds suffisants afin de lui permettre de remplir ses fonctions et responsabilités de conservation à son plein potentiel.

La Cinémathèque québécoise, c’est le musée de l’image en mouvement à Montréal. Sa mission est de sauvegarder le patrimoine audiovisuel mondial, en privilégiant les oeuvres québécoises, canadiennes et le cinéma d’animation international, pour le mettre en valeur à des fins culturelles et éducatives.

                                                                                                                - 30 -

Source : Catherine Vien-Labeaume, attachée de presse et de promotion
514.842.9768 poste 255, cvienlabeaume@cinematheque.qc.ca
Cinémathèque québécoise, 335, boul. De Maisonneuve Est, Montréal