5 Décembre 2012

La Cinémathèque québécoise clôture 2012 en grand

La Cinémathèque québécoise termine l’année 2012 avec de quoi satisfaire amplement les cinéphiles! Le volet international nous propose un survol sur la carrière de Xavier Beauvois, le meilleur du cinéma de sabre nippon ainsi que du cinéma scientifique. Du côté animation, on célèbre le centenaire du défunt Jiří Trnka, quant au volet québécois et canadien, il nous réserve une rencontre avec Michel Brault et un hommage aux regrettés Michel Cailloux et Roman Kroitor.

Xavier Beauvois, l’indomptable- Du 5 au 22 décembre
Avec Nord (1991) et surtout N’oublie pas que tu vas mourir (1995), sur la vie avec le sida, Xavier Beauvois s’impose dans les années 1990 comme l’enfant terrible du cinéma français.  Acteur, réalisateur et scénariste, il poursuit son parcours parsemé de longs silences avec Selon Matthieu (2000)et Le Petit Lieutenant (2005). En 2010, le bouleversant Des hommes et des dieux lui vaut le Grand prix  et le Prix du jury oecunémique du festival de Cannes, de même que le César 2011 du Meilleur film. La Cinémathèque québécoise propose donc un retour sur la trajectoire de cet artiste surprenant.

Samouraïs en vue- Du 6 au 9 décembre
Le «film de samouraï» a toujours été pour le cinéma japonais un matériau d’une diversité et d’une complexité remarquables. C’est ce qu’illustre la sélection de cinq films présentée par la Cinémathèque, à l’occasion de l’exposition Samouraïs du Musée Pointe-à-Callière. Découvrez des œuvres comme An Actor's Revenge (1935), basé sur un feuilleton populaire, ou Sword of Doom (1966), qui pousse jusqu’à ses limites morales et narratives l’idée du guerrier invincible. En entrée libre, à la salle Claude-Jutra. En collaboration avec le Consulat général du Japon à Montréal, The Japan Foundation et le Musée Pointe-à-Callière.

Centenaire de Jiří Trnka-  Le jeudi 6 décembre à 18h30
En 2012, le grand Jiří Trnka aurait eu 100 ans. Enseignant et délégué artistique du Festival international d’animation d’Annecy, Marcel Jean donne une leçon de cinéma sur ce maître praguois des marionnettes animées. Son intervention sera suivie de deux courts métrages de Trnka tirés des riches collections d’animation de la Cinémathèque. À la salle Claude-Jutra, en entrée libre.

Doc Québec : les leçons de cinéma- Le vendredi 7 décembre 18h30
La Cinémathèque inaugure une nouvelle collaboration avec Doc Québec. Le vendredi 7 décembre, Michel Brault donnera le coup d’envoi à une série de leçons de cinéma avec des documentaristes émérites. Dominic Gagnon et Serge Giguère suivront en janvier et février. Une rencontre unique à ne pas manquer, à la salle Fernand-Séguin, en entrée libre.

Jean Painlevé, poésie et science- Du 13 au 16 décembre
Le cinéaste français Jean Painlevé fut l’un des pionniers du cinéma animalier et scientifique. De 1925 à 1982, il réalise quelques 200 films qui révèlent au public les échos artistiques, dramatiques et narratifs de la nature. La Cinémathèque propose ainsi un survol du travail incontournable de Painlevé, avec des titres comme Le Vampire (1945), Les Amours de la pieuvre (1967) et l’animation de marionnettes Barbe-Bleue (1936). En collaboration avec l’Institut français et le Consulat général de France à Québec.

Michel Cailloux, un hommage de «télécino»- Du 13 au 21 décembre
Un des récipiendaires de la Médaille des 50 ans de la Révolution tranquille, Michel Cailloux, nous a quittés récemment. Écrivain, pédagogue et prestidigitateur, ce scénariste de génie a travaillé pour le service des émissions jeunesse de la Société Radio-Canada des années 1950 jusqu’aux années 1980. Sa plume, teintée d’un humour unique, aura marqué des générations d’enfants. Juste avant les Fêtes, nous vous invitons à visiter son univers fantaisiste, au fil de cinq séances au cours desquelles vous pourrez voir ou revoir des épisodes de séries télévisées aussi illustres que Bobino, La Boîte à surprise, Picolo, La Souris verte ou Nic et Pic. La Cinémathèque québécoise remercie les archives de la Société Radio-Canada.

Hommage à Roman Kroitor- Les 13 et 19 décembre
Nicolas Renaud, cinéaste et critique, a sélectionné des œuvres phares de Roman Kroitor, décédé récemment. Co-inventeur de l’IMAX, Kroitor fut un documentariste hors pair dans les années 1950 et 1960. Il a notamment signé des courts métrages marquants du NFB, notamment Lonely Boy (1962) sur Paul Anka, avant de s’orienter vers la production du cinéma surdimensionné. En collaboration avec l’Office national du film du Canada.

Pour tous les détails sur la programmation : www.cinematheque.qc.ca.

La Cinémathèque québécoise, c’est le musée de l’image en mouvement à Montréal. Sa mission est de sauvegarder le patrimoine audiovisuel mondial, en privilégiant les œuvres québécoises, canadiennes et le cinéma d’animation international, pour le mettre en valeur à des fins culturelles et éducatives.

- 30 -

Source : Catherine Vien-Labeaume, attachée de presse et de promotion
514.842.9768 poste 255, cvienlabeaume@cinematheque.qc.ca
Cinémathèque québécoise, 335, boul. De Maisonneuve Est, Montréal (métro Berri-UQAM)