11 Juillet 2013

La Cinémathèque québécoise maintient son moratoire sur les nouvelles acquisitions, dons et dépôts, pour une période additionnelle d’un an

La Cinémathèque québécoise annonce le maintien du moratoire sur les nouvelles acquisitions, dons et dépôts. La Cinémathèque se voit en effet contrainte de reconduire ce moratoire en vigueur depuis le 27 juin 2012, et cela pour une autre période additionnelle d’un an. Cette mesure, qui exclut le dépôt légal, se révèle nécessaire, faute de ressources humaines et financières pour traiter adéquatement les nombreuses acquisitions qui lui sont offertes.

Étant un organisme patrimonial reconnu par des instances fédérales comme la Commission canadienne d’examen des exportations de biens culturels, le Réseau canadien d’informations sur le patrimoine ainsi que par des instances québécoises comme le Ministère de la Culture et des Communications, la Cinémathèque reçoit annuellement une multitude de dons ou de dépôts de toutes sortes. Les activités qui entourent ces dons sont mal connues du grand public : lorsque reçus, les dons doivent faire l’objet d’une évaluation, pour ensuite être traités puis catalogués par les experts de la Cinémathèque et enfin, conservés selon des normes strictes. Faute de personnel, l’institution accuse donc un retard important dans le traitement en cours des collections, ce qui l’oblige à prendre cette décision et à concentrer ses efforts sur les acquisitions pour lesquelles un contrat a déjà été signé. Cette mesure ne viendra cependant pas affecter le dépôt légal ni la circulation des oeuvres déjà en dépôt dans les réserves de la Cinémathèque.

La Cinémathèque élabore actuellement une planification du traitement de l’ensemble des collections et des fonds non catalogués, afin de mettre fin à cette situation regrettable. Par ailleurs, elle travaille aussi activement avec le Ministère de la Culture et des Communications, ainsi qu’avec d’autres partenaires privés et publics, afin de trouver des solutions permanentes qui lui permettront de remplir ses fonctions et responsabilités de conservation à son plein potentiel et d’envisager l’avenir et les défis qui se pointent à l’horizon.
La Cinémathèque québécoise, c’est le musée de l’image en mouvement à Montréal. Sa mission est de sauvegarder le patrimoine audiovisuel mondial, en privilégiant les oeuvres québécoises, canadiennes et le cinéma d’animation international, pour le mettre en valeur à des fins culturelles et éducatives.

                                                                                                          - 30 -

Source : Catherine Vien-Labeaume, attachée de presse et de promotion
514.842.9768 poste 255, cvienlabeaume@cinematheque.qc.ca
Cinémathèque québécoise, 335, boul. De Maisonneuve Est, Montréal (métro Berri-UQAM)