2 Mai 2013

La Cinémathèque québécoise ouvre grand ses portes lors de la Journée des musées montréalais

La Cinémathèque québécoise, qui fête cette année ses 50 ans, est fière de prendre part encore une fois cette année à la Journée des musées montréalais afin de présenter une journée d’activités gratuites, qui se tient le dimanche 26 mai de 9h à 18h.

À l’occasion de cette journée, trois expositions sont ouvertes au grand public. À la fois ludique et didactique, la nouvelle exposition permanente de la Cinémathèque québécoise, Secrets et illusions - La Magie des effets spéciaux, propose une fascinante approche historique, technique et esthétique de cette pratique du cinéma dont la région de Montréal est devenue l’une des Mecque. Déclinée en trois volets, elle aborde l’histoire des effets spéciaux, exprime l’apport de ceux-ci au caractère illusionniste des images en mouvement, pour finalement expliquer aux visiteurs leur processus de création et leur spécificité technique, du scénario à l’écran. L’exposition nous met en contact avec de véritables accessoires de cinéma, dont un chien en animatronique, des décors miniatures de films commeSimon les nuages aux décors virtuels futuristes de Mars et Avril, en passant des entretiens avec plusieurs figures marquantes du domaine, tels que le réputé concepteur d’effets spéciaux Ray Harryhausen (Jason and the ArgonautsClash of the Titans) – dont nous présentons trois figures animées dont la célèbre Méduse, et le maquilleur Dick Smith (The Godfather, The Exorcist, Taxi Driver). À voir à la salle Raoul-Barré! Du côté du Foyer Luce-Guilbeault, Gros Plan sur la CollectionI expose au public, pour une ultime journée, un joyau de notre collection d’appareils, le Cinématographe Lumière No 16, la plus ancienne machine de projection de cinéma en Amérique du nord, datant de 1896. Puis, l’exposition Helix, du côté de la salle Norman Mc-Laren, aussi dans sa dernière journée, permet au public de découvrir  la spectaculaire installation vidéo du compositeur, vidéaste, designer logiciel Jean Piché.

Accompagnant ces expositions, des copies numériques de certains films des Frères Lumière dans la salle Claude-Jutra, la bande-annonce du 50e anniversaire réalisée par Diane Obomsawin, grâce à l’ONF, ainsi que les 50 capsules hommages d’artisans du milieu du cinéma, réalisées en collaboration avec l’Inis pour la même occasion, sont projetées toute la journée durant.

De plus, cette année encore, les activités de la journée font l’objet d’un rallye permettant de gagner l’une des 5 Ciné-cartes d’une valeur de 58$ chaque (valables pour 10 séances), offertes par la Cinémathèque québécoise.

La Cinémathèque québécoise, c’est le musée de l’image en mouvement à Montréal. Sa mission est de sauvegarder le patrimoine audiovisuel mondial, en privilégiant les œuvres québécoises, canadiennes et le cinéma d’animation international, pour le mettre en valeur à des fins culturelles et éducatives.

- 30 -

Source : Catherine Vien-Labeaume, attachée de presse et de promotion
514.842.9768 poste 255, —cvienlabeaume@cinematheque.qc.ca
Cinémathèque québécoise —335, boul. De Maisonneuve Est, Montréal (métro Berri-UQAM)