28 Novembre 2011

La Cinémathèque québécoise présente la version restaurée du film Le Voyage dans la Lune de Georges Méliès en première canadienne

La Cinémathèque québécoise est heureuse de présenter en première canadienne, la version originale couleur restaurée du chef-d’œuvre du cinéaste Georges Méliès, Le Voyage dans la lune, 109 ans après sa sortie,  le mercredi 30 novembre à 20h30. La version restaurée de cette œuvre est le fruit d’un travail de longue haleine réalisé par des spécialistes du domaine.

Une restauration historique
Sorti en mai 1902, Le Voyage dans la Lune est considéré comme le plus grand film de Georges Méliès, un des pionniers du cinéma. D’une durée de 16 minutes, ce court métrage fut le premier succès international de l’histoire du cinéma. Le film fut rapidement piraté, et en guise de protestation, Méliès brûla les négatifs originaux en 1923; seule la version noir et blanc survit à l’incident, croyait-on à l’époque. La version couleur était considérée comme perdue définitivement, jusqu’à ce qu’une épreuve copie couleur d’origine soit retrouvée en 1993 à Barcelone. Ce n’est qu’en 2010 qu’une restauration complète sera engagée par trois spécialistes en la matière, soit la collection privée Lobster Films et les deux entités à but non lucratif agissant mondialement dans le domaine du patrimoine du cinéma, la Fondation Groupama Gan pour le cinéma, et la Fondation Technicolor. Cette restauration est, à ce jour, l’une des plus complexes et coûteuses jamais réalisées.

Une présentation mémorable à ne pas manquer
La version restaurée de Le Voyage dans la Lune sera présentée pour la première fois au pays, le mercredi 30 novembre à 20h30 à la salle Claude-Jutra, avec une présentation détaillée de Viva Paci, professeur à l’École des médias de l’UQAM et auteure de nombreux ouvrages relatifs au cinéma. Sept autres courts métrages témoignant de l’influence de Méliès sur l’histoire du cinéma complèteront le programme; parmi ceux-ci, mentionnons les rarissimes Méliès Catalogue (1973) et Sequels in Transfigured Time (1974) du canadien Al Razutis, ainsi que le mémorable Pas de deux (1968) du cinéaste canadien Norman McLaren. Le pianiste en résidence de la Cinémathèque québécoise Gabriel Thibaudeau assurera un accompagnement musical au piano lors des projections.

Pour tous les détails sur la programmation : www.cinematheque.qc.ca.

La Cinémathèque québécoise, c’est le musée de l’image en mouvement à Montréal. Sa mission est de sauvegarder le patrimoine audiovisuel mondial, en privilégiant les œuvres québécoises, canadiennes et le cinéma d’animation international, pour le mettre en valeur à des fins culturelles et éducatives.

- 30 –

Source :
Catherine Vien-Labeaume, attachée de presse et de promotion
514.842.9768 poste 255, cvienlabeaume@cinematheque.qc.ca
Cinémathèque québécoise, 335, boul. De Maisonneuve Est, Montréal (métro Berri-UQAM