20 Novembre 2013

La Cinémathèque québécoise réagit au décès de Peter Wintonick

La Cinémathèque québécoise a appris avec regret le décès du documentariste Peter Wintonick, à l’âge de 60 ans.

Cinéaste engagé, producteur, mentor, pionnier novateur du cinéma numérique et du webcinéma, Peter Wintonick fut aussi membre du Conseil d’administration de la Cinémathèque de 2009 à 2012. Peter est né à Trenton 
en 
Ontario en 
1953. Il 
habitait 
Montréal
 depuis 
très longtemps. 
Il nous a quittés le lundi 
18
 novembre dernier, victime d’une forme rare et virulente de cancer du foie.


Peter 
Wintonick 
a 
consacré 
une 
grande 
partie 
de 
sa 
vie 
au 
cinéma 
indépendant.
 Sa 
filmographie 
se révèle imposante, moins en nombre qu’en films majeurs et en actions décisives. 

Wintonick 
a notamment 
produit 
et 
réalisé avec 
Mark 
Achbar le film Manufacturing Consent (Chomsky, les 
médias
 et 
les 
illusions 
nécessaires) qui a connu une carrière internationale et remporté
 de 
nombreux 
prix. Il est aussi l’auteur de Cinéma vérité (Cinéma
vérité
: 
le 
moment
 décisif) de Seeing is Believing (Voir, c'est 
croire : caméscopes,
 droits humains 
et 
actualités) et de PilgrIMAGE coréalisé avec sa fille, dans lequel il revient sur sa carrière. Il fut également enseignant invité à travers le monde, de l’Afrique du sud à l’Australie. 

Chose moins connue, Peter fut aussi un pionnier du cinéma numérique et du cinéma sur le web. En 1997, à Montréal, il organisait ce qu’il nomma le VFF/FFV, le Virtual Film Festival/ Festival du film virtuel, qui devint une des premières plateformes de diffusion du cinéma en ligne. Plus récemment, il a mis sur pied DOCAgora, vitrine et forum des nouvelles formes du cinéma numérique ainsi qu’un groupe de financement communautaire en ligne pour les documentaires.

En 
2006, Peter 
Wintonick fut récipiendaire du Prix 
du 
Gouverneur
 général 
en 
Arts visuels 
et 
médiatiques.



La Cinémathèque québécoise, c’est le musée de l’image en mouvement à Montréal. Sa mission est de sauvegarder le patrimoine audiovisuel mondial, en privilégiant les œuvres québécoises, canadiennes et le cinéma d’animation international, pour le mettre en valeur à des fins culturelles et éducatives.

- 30 -

Source : Catherine Vien-Labeaume, attachée de presse et de promotion
514.842.9768 poste 255, —cvienlabeaume@cinematheque.qc.ca
Cinémathèque québécoise —335, boul. De Maisonneuve Est, Montréal