23 Janvier 2014

La Cinémathèque québécoise rend hommage à son fondateur Guy L. Coté

À l’occasion de son 50e anniversaire et du lancement du nouveau site guylcote.com, la Cinémathèque rendra hommage à l'un de ses fondateurs, Guy L. Coté. Quatre séances seront consacrées au cinéaste qui aura contribué à poser les assises de la Cinémathèque québécoise en 1963, avec la création de Connaissance du cinéma. Cinéaste mais aussi producteur, monteur, scénariste, sociologue et environnementaliste, Guy L. Coté constitue un véritable pionnier de l’industrie cinématographique.

Guy L. Coté : Le Fondateur - Du 5 au 9 février 2014
Le cycle s’ouvrira le 5 février avec la présentation de quatre œuvres ;  les documentaires Têtes blanches (1961) et Kindergarten (1962), l’essai étudiant  Sestrières (1949), ainsi que Ciné Boom (1964), film coréalisé par Claude Jutra et Robert Russel, qui nous replongera dans l’effervescence cinématographique des années 1960. Seront aussi présentés lors du cycle Between Two Worlds (1952), qui nous ramènera à l’époque où le cinéaste fait ses premières armes, les deux plus longs films tournés par Coté  Regards sur l’occultisme (1965) et Tranquillement, pas vite (1972), Smarties, réalisé par sa fille Jacqueline qui avait 6 ans à l’époque (1962), Monsieur Journault (1976) et plusieurs autres. Les séances seront présentées par Antoine Godin, programmateur invité qui a chaperonné le projet.

Lancement du site guylcote.com - Le mercredi 5 février à 17h30
À l’occasion de l’ouverture du cycle hommage, la famille Coté inaugurera un nouveau site web consacré entièrement à l’œuvre du fondateur de la Cinémathèque québécoise. Une initiative de sa fille Natalie, le nouveau site contribuera à maximiser la diffusion de l’héritage de Coté, dont la collection personnelle a servi à mettre sur pied la Médiathèque de la Cinémathèque qui porte aujourd’hui son nom. Il contiendra de nombreux éléments d’archives, dont des articles, des photos, des documents vidéo ainsi que des films numérisés grâce à la collaboration de l’Office national du film du Canada. Une version anglaise du site est prévue pour les prochains mois, et la mise en ligne du contenu se poursuivra au fil du temps.

La Cinémathèque québécoise, c’est le musée de l’image en mouvement à Montréal. Sa mission est de sauvegarder le patrimoine audiovisuel mondial, en privilégiant les œuvres québécoises, canadiennes et le cinéma d’animation international, pour le mettre en valeur à des fins culturelles et éducatives.

- 30 -

Source: Catherine Vien-Labeaume, attachée de presse et de promotion
514.842.9768 poste 255 —cvienlabeaume@cinematheque.qc.ca
Cinémathèque québécoise —335, boul. De Maisonneuve Est, Montréal (métro Berri-UQAM)