25 Septembre 2013

La Cinémathèque québécoise salue la mémoire de Michel Brault

La Cinémathèque québécoise a appris avec regret le décès de Michel Brault le 21 septembre dernier, à l’âge de 85 ans.

Né en 1928, Brault se consacre d’abord à la photographie. Initié par Claude Jutra à la caméra en 1948, il filme en 1950 Les petites médisances en collaboration avec Jacques Giraldeau. Il se joint à l’Office national du film en tant que caméraman en 1956. Il collaborera notamment à quelques films de la fameuse série Candid Eye, produite par l'équipe anglaise. Il se tourne graduellement vers la réalisation, domaine dans lequel il se distingue, à l’aide d’une caméra portable, avec laquelle il capte le paysage identitaire en mutation du Québec de la Révolution tranquille. Passionné de technique et bricoleur, il collabore à la création de caméras à l’épaule avec la compagnie française Éclair. Il tourne avec Gilles Groulx et Marcel Carrière le film fondateur Les Raquetteurs en 1958. Ses qualités sont vite remarquées, ce qui l’amène à tourner avec plusieurs réalisateurs du cinéma-vérité en Europe (Rouch, Morin, Klein). En 1963, Brault et Pierre Perrault tournent Pour la suite du monde, qui devient le premier classique du cinéma direct québécois. En plus de son travail de réalisateur, Michel Brault aura signé la direction de la photographie d’œuvres phares comme Entre tu et vous (Gilles Groulx, 1969), Mon oncle Antoine (Claude Jutra, 1971), Kamouraska (Claude Jutra, 1973) et Les Bons Débarras (Francis Mankiewicz, 1980). Sa carrière totalisera plus de 200 films, à titre de réalisateur ou de directeur photo.

La Cinémathèque québécoise détient depuis octobre 2012 le fonds Michel-Brault; il est actuellement en cours de catalogage. Ce fonds d’archives concerne l’ensemble de l’œuvre de Brault, ainsi que de sa compagnie Nanouk Films. Il contient des films et des documents afférents à ceux-ci. Parmi les œuvres conservées, on retrouve les 27 épisodes de la série Le Son des Français d’Amérique réalisée avec André Gladu entre 1974 et 1980. Le fonds contient aussi de nombreux autres films, notamment Entre la mer et l’eau douce (1967) et Les Ordres (1974), pour lequel il se sera mérité le Prix de la mise en scène au Festival de Cannes de 1975. Michel Brault fut membre du conseil d’administration de la Cinémathèque québécoise de 1995 à 2009.

En guise d’hommage à cet illustrissime pionnier de notre cinématographie nationale, la Cinémathèque programmera une séance de courts métrages en collaboration avec les Rencontres internationales du documentaire de Montréal. Nous proposerons aussi un cycle sur son travail de réalisateur de fiction, un autre sur son travail de directeur photo, ainsi qu’un entretien inédit réalisé par la documentariste française Rina Sherman en 2013.

La Cinémathèque québécoise, c’est le musée de l’image en mouvement à Montréal. Sa mission est de sauvegarder le patrimoine audiovisuel mondial, en privilégiant les œuvres québécoises, canadiennes et le cinéma d’animation international, pour le mettre en valeur à des fins culturelles et éducatives.

- 30 -

Source: Catherine Vien-Labeaume, attachée de presse et de promotion
514.842.9768 poste 255 —cvienlabeaume@cinematheque.qc.ca
Cinémathèque québécoise —335, boul. De Maisonneuve Est, Montréal (métro Berri-UQAM)