6 Octobre 2010

La Cinémathèque québécoise termine l’année 2010 en proposant des explorations cinéphiliques hors du commun!

Montréal, le 6 octobre 2010 – La Cinémathèque québécoise est fière de divulguer ses choix de programmation pour les mois de novembre et décembre, avec des hommages à Claude Chabrol et Alain Corneau, onze trilogies cinématographiques, son traditionnel rendez-vous annuel avec les Sommets du cinéma d’animation de Montréal, des expositions dédiées à Ryan Larkin et Koji Yamamura, la découverte du jeune cinéma indien et un regard sur le travail de Denis Gheerbrant!

Cinéma international Leonard Bernstein et la télévision - Du 3 novembre au 10 décembre L’un des grands chefs d’orchestre et compositeur du XX e siècle, Leonard Bernstein s’est intéressé à la télévision en tant qu’outil de diffusion et aussi comme moyen d’éducation musicale. Nous proposons un survol en trois temps : ses débuts télévisuels, les années 1980 avec ses célèbres enregistrements de Beethoven et West Side Story, et l’un de ses derniers grands concerts à Berlin en 1989.

Hors Champ et l’ICPE présentent : Sur/impressions - Les 5 et 6 novembre Le 5 novembre, présentation de courts métrages d’Étienne O’Leary, de Jean-Pierre Bouyxou, en présence de ce dernier. Le 6 novembre, projection de Visa de censure numéro X et La Révolution n’est qu’un début, continuons le combat, de Pierre Clémenti, avec un accompagnement musical. Soutien du Conseil des arts du Canada et du Conseil des arts de Montréal.

Denis Gheerbrant, peintre de la vie moderne - Du 21 au 25 novembre 2010 Denis Gheerbrant tourne le plus souvent seul et sa « caméra-témoin » pose un regard sans fard sur une grande diversité de personnalités, de situations et de trajectoires. Miroirs de la société, ses films esquissent des portraits touchants et authentiques. Denis Gheerbrant est l’invité des RIDM et de la Chaire René-Malo. La Cinémathèque profite de l’occasion pour présenter trois de ses films dont Et la vie, qu’il présentera au public le dimanche 21 novembre à 19 h.

L'Indiscrète, festival de films d'écoles indiennes - Du 9 au 23 décembre Que sera le cinéma indien de demain? Le festival itinérant L’Indiscrète propose des pistes de réponses à travers les films de jeunes étudiants en cinéma de ce pays. Sous-titrés en français, ces courts métrages de fiction et documentaires posent un regard personnel et souvent étonnant sur l’Inde contemporaine. Conception, réalisation et coordination : Anila Gill. Réalisé dans le cadre du festival de la France en Inde «Bonjour India».

Hommage à Claude Chabrol et à Alain Corneau - Du 3 au 28 novembre 2010 Afin de souligner le décès de deux grands cinéastes français, nous présentons plusieurs films de Chabrol et trois incontournables de Corneau. Claude Chabrol se fait d’abord remarquer avec les films Le Beau Serge et Les Cousins, qui lancent la Nouvelle Vague. Plus tard, son œuvre se révèle un portrait de la bourgeoisie française. Les films Violette Nozière et Blood Relatives, coproduits par Denis Héroux, souligneront la relation qu’entretient Chabrol avec le Québec. Alain Corneau se fait connaître en 1979 grâce à Série noire, et, quelques années plus tard, il réalise son plus grand succès public, Tous les matins du monde, mais son chef-d’œuvre demeure Nocturne indien. En collaboration avec Bibliothèque et Archives Canada.

Onze grandes trilogies de l’histoire du cinéma - Du 8 au 23 décembre 2010 Les premières trilogies célèbres apparaissent dans les années 1930 avec chez les Russes, la magistrale trilogie des Maxime du tandem Kozintsev-Trauberg et, chez les Français, la trilogie marseillaise inspirée des œuvres de Pagnol. Dans les années 1950, le cinéaste indien Satyajit Ray tourne la trilogie d’Apu, et le japonais Masaki Kobayashi réalise La Condition de l’homme, une trilogie de plus de neuf heures qui le fera connaître en Occident. Plus récemment, le polonais Krzysztof Kieslowski, le coréen Park Chan-wook et le danois Lars von Trier, s’engagent également dans cette voie. Quant au talentueux Lucas Belvaux, il propose un triptyque composé d’un film noir, une comédie et un mélodrame. Le cinéaste d’animation britannique Phil Mulloy signe pour sa part une sorte de saga intergalactique à l’humour noir sur le thème de l’intolérance. Le cycle débutera par la première partie de la trilogie du québécois Bernard Émond, consacrée aux vertus théologales que sont la foi, l’espérance et la charité.

Cinémas québécois et canadien

Frank Cole, Manon de Pauw et Guy L’Écuyer - Du 24 novembre au 1 er décembre En quatre films, Frank Cole a exposé son obsession de la mort et sa fascination pour les déserts. Cette œuvre tourmentée et lumineuse, liée à la vie comme à la disparition de son créateur, a été documentée par le montréalais Korbett Matthews dans The Man Who Crossed the Sahara. Il commentera chaque séance de la rétrospective, du 24 au 27 novembre.

De plus, l’artiste Manon de Pauw et le collectif Audiotopie présentent deux performances électroniques in situ à la salle Norman-McLaren, le 26 novembre. Une présentation de l’Agence Topo. Et le 1 er décembre, en souvenir de Guy L’Écuyer qui nous a quittés il y a 25 ans, nous projetons La Vie heureuse de Léopold Z., Bar Salon et Sincèrement Guy L’Écuyer.

Cinéma d’animation

Les 9 es Sommets du cinéma d’animation de Montréal - Du 2 au 5 décembre Les Sommets sont de retour, plus fringants que jamais! Le Vilain Petit Canard, de Garri Bardine, et Un monde à découvrir, de Renaud Plante et Matthieu Goyer, donneront le coup d’envoi de cette neuvième édition. La programmation s’annonce riche et percutante : les meilleures animations d’ici et d’ailleurs, la relève polonaise, l’animation publicitaire en France, un atelier sur la conception sonore, des longs métrages en primeur, une performance danse et animation, un hommage au cinéaste japonais Koji Yamamura, en sa présence, et des expositions. En collaboration avec la Régie du cinéma.

Expositions

Koji Yamamura : Une métaphysique des rêves - Du 2 décembre 2010 au 8 février 2011 Provenant de la collection du cinéaste, près de 100 dessins originaux, la plupart réalisés pour des films d’animation, nous plongent dans l’œuvre de Yamamura (Mountain Head, Franz Kafka’s A Country Doctor, etc.) et nous font découvrir son imagination débordante. En collaboration avec Japan Foundation. SALLE NORMAN-McLAREN - ENTRÉE LIBRE

Ryan Larkin : Des nouvelles de Ryan - Du 24 novembre 2010 au 13 février 2011 L’exposition met en valeur un fonds précieux acquis par la Cinémathèque québécoise en 2009. Elle propose de splendides dessins originaux de Street Musique et des documents inédits, qui documentent le parcours de Ryan Larkin décédé en 2007. FOYER LUCE-GUILBEAULT – ENTRÉE LIBRE

Pour tous les détails sur la programmation : cinematheque.qc.ca.

La Cinémathèque québécoise est le musée de l'image en mouvement, à Montréal. Organisme à but non lucratif, la Cinémathèque est un lieu de diffusion dont la mission est de collectionner, conserver, documenter et interpréter des œuvres du cinéma, de la télévision et des nouveaux médias afin de les mettre en valeur dans une perspective historique, artistique et pédagogique.

- 30 -

Contact : Julie Rainville, Attachée de presse et de promotion
514 842.9768 poste 255  jrainville@cinematheque.qc.ca
Cinémathèque québécoise  335, boul. De Maisonneuve Est, Montréal (métro Berri-UQAM)