17 Novembre 2009

Le cinéma d'animation à son sommet !

Les Sommets du cinéma d’animation de Montréal, 8 e édition Du 3 au 6 décembre 2009 à la Cinémathèque québécoise

Montréal, le 17 novembre 2009 – La Cinémathèque québécoise lance, du 3 au 6 décembre, son exaltant rendez-vous annuel autour du cinéma d'animation lors des 8 es Sommets du cinéma d’animation de Montréal. Pendant quatre jours fous, la Cinémathèque québécoise vibrera exclusivement au rythme des performances, des sons et des images de l'animation. La foisonnante sélection des Sommets comprend cette année près d'une centaine de films, dont plusieurs primeurs québécoises, avec la crème actuelle des grands festivals internationaux, également des films étudiants, des séances pour le jeune public, des présentations spéciales accompagnées de cinéastes et invités de renom, et bien entendu, des expositions et des soirées à thème pour compléter cette grande célébration unique au Québec. Véritable mecque de l’animation, Montréal peut maintenant s’enorgueillir d’avoir, grâce aux Sommets, un événement célébrant l’animation sous toutes ses formes, dans toutes ses déclinaisons, du patrimoine aux nouveaux médias.

PERSONNALITÉS INVITÉES C'est Claude Cloutier, cinéaste d’animation émérite (Isabelle au bois dormant) et figure importante de la bande dessinée québécoise, qui signe le visuel des Sommets 2009, présentant la ville de Montréal transportée à dos de cheval. La Cinémathèque accueillera également de nombreux cinéastes et professionnels du milieu afin qu'ils partagent leur passion de l'animation, d'emblée, pour n'en citer que quelques-uns : Stéphane Aubier et Vincent Patar, réalisateurs du déjanté Panique au village, Dano LeBlanc, fier créateur d’Acadieman vs le CMA 2009, le producteur Ron Diamond d’Acme Filmworks, le maître de l'écran d'épingles Jacques Drouin à qui la Cinémathèque rendra hommage à l'occasion du festival, Patrick Boivin cinéaste explosif, Pierre Hébert, figure majeure de l’animation et du cinéma expérimental au Québec, Madi Pillar et Tara Schorr du Toronto Animation Image Society (TAIS), Yi-Ching Chen, directrice du programme animation du Digital Art Center de Taipei, programmatrice et fondatrice du festival international d’animation de Taïwan, ainsi que JeanBaptiste Garnero des Archives françaises du film.

ANIMATION INTERNATIONALE ET PREMIÈRES Le coup d’envoi du festival sera donné le jeudi 3 décembre à 18 h 30 avec la première québécoise du délirant Panique au village de Stéphane Aubier et Vincent Patar. Après avoir fait rire les festivaliers de Cannes, d’Annecy et de Toronto, le film atterrit enfin sur les écrans montréalais pour le plaisir de tous. Le réalisateur acadien Dano LeBlanc sera lui aussi de la partie le 4 décembre à 21 h, pour accompagner la première québécoise d’Acadieman vs le CMA 2009, un hilarant film d’aventures mettant en vedette le first superhéros acadien entièrement dialogué en chiac et sans sous-titres ! Les Sommets offrent aussi l’occasion de parcourir la planète cinéma avec deux programmes réunissant les meilleurs courts métrages d’animation d’auteur de l’année. Animation 3D et animation traditionnelle forment ici un mélange équilibré et révélateur des grandes tendances provenant du monde entier, dont le Québec et le Canada. Dans cet ensemble de 21 films, présentés lors des séances Sommets I et II, se glissent bon nombre d’incontournables ayant été primés dans de nombreux festivals, comme Please Say Something (Ours d’or du court métrage, Berlin 2009), Inherent Obligations (meilleur film d’animation, Sienne 2008) et Le Tiroir et le Corbeau (meilleur film canadien, Ottawa 2009). Le prix Sommets de la Cinémathèque décerné par le public permettra de couronner l’œuvre la plus populaire de ces deux programmes. À ces projections s'ajoutent une programmation internationale de très haut niveau consacrée aux meilleurs films étudiants de l’année ainsi que la séance The Show of Shows, présentée par le producteur Ron Diamond qui propose un survol, en onze titres, de quelques réussites de l’animation mondiale récente. HOMMAGES, RENCONTRES ET PRÉSENTATIONS SPÉCIALES Les Sommets du cinéma d'animation de Montréal rendront un hommage, le 5 décembre à 17 h, au maître Jacques Drouin, spécialiste de l’écran d’épingles, à qui on doit quelques-unes des plus belles images de l’histoire de l’animation. À cette occasion, l’Office national du film du Canada lancera un coffret DVD comprenant tous ses films et un livret sur son travail, tandis que les Sommets présenteront, en première mondiale, le documentaire Jacques Drouin en relief de Guillaume Fortin.

Patrick Boivin, auteur de célèbres courts métrages burlesques diffusés sur le Web, s’adressera aux amateurs et aux professionnels lors d’une leçon de cinéma, le 4 décembre de 10 h à 16 h 30. Lors de cette journée de formation organisée en collaboration avec l'INIS, il dévoilera ses secrets de « comment faire beaucoup avec peu » et livrera les rudiments techniques de son travail.

Les Sommets offrent l'occasion de découvrir les films, en première québécoise, d’Eleven in Motion, un projet né à l’initiative du Toronto Animated Image Society. Onze animateurs indépendants canadiens, parmi les meilleurs, ont été invités à réaliser un film chacun en s’inspirant des membres du Painters Eleven, un collectif d’artistes abstraits canadiens des années 1950. La liste des réalisateurs ayant participé à ce projet emballant a de quoi impressionner : Patrick Jenkins, Richard Reeves, Lisa Morse, Rick Raxlen, Ellen Besen, Craig Marshall, Pasquale LaMontagna, Nick Fox-Gieg, Félix Dufour-Laperrière, Élise Simard et Steven Woloshen !

RÉTROSPECTIVES Les Sommets proposent des rétrospectives majeures permettant de découvrir des pans méconnus à la fois de l’histoire et de l’actualité de l’animation. Les trois programmes de Segundo de Chomón et autres illusionnistes de l’image, le 4 décembre à 18 h et les 5 et 6 décembre à 11 h, lèvent le voile sur les pionniers des effets spéciaux dans le cinéma français des origines. L’un d’entre eux, Segundo de Chomón, considéré comme le rival de Georges Méliès, a signé des films sensationnels et magiques en mettant au point des trucages réalisés image par image. Les deux séances cette exceptionnelle rétrospective programmées en matinée sont conçus pour les petits : les enfants sont invités à s'émerveiller en famille du génie de ces pionniers! La Cinémathèque offre gracieusement, à la suite de ces séances, une visite/atelier dans l’exposition Formes en mouvement : regards sur le cinéma d’animation.

Nouveaux talents de Taïwan est une autre rétrospective à ne pas manquer au menu des découvertes des Sommets. Ce programme de douze courts métrages donne la mesure du sens de l’invention de la relève de la ville de Taipei, le 3 et le 5 décembre à 19 h.

EXPOSITIONS Deux nouvelles expositions viendront compléter ce tableau animé : Pierre Hébert, expérimentateur en tous genres, présentera en première mondiale, dans la salle Norman-McLaren, du 3 au 20 décembre, l’installation Seule la main…, présentée par Vidéographe, consiste en la projection simultanée de douze traductions écrites d’une phrase énigmatique : « Seule la main qui efface peut écrire la vérité ». Ces « films-traductions » sont le résultat de performances auxquelles s’est livré Hébert au cours des dernières années. Enfin, pour percer les secrets du film Panique au village, l’exposition Panique en photos lève le voile sur la réalisation titanesque de ce long métrage en présentant 50 photographies de tournage.

SOIRÉES Le convivial Café-Bar de la Cinémathèque s’annonce comme le carrefour-rencontre du festival et propose aussi, tous les soirs de l'édition, un panel d'événements qui animeront les noctambules : en plus de l'inauguration festive du jeudi 3 décembre, un YouTube Battle sur le thème de l’animation, le 4 décembre à 22 h 30 sera l’occasion de creuser le Web afin d’en exhumer les trésors autant honteux que glorieux. La formation Boma Bango proposera une relecture musicale gentiment irrévérencieuse des films de Winsor McCay, dont l’inoubliable Little Nemo, le 5 décembre à 22 h 30.

La Cinémathèque québécoise remercie ses partenaires pour leur soutien aux 8 es Sommets du cinéma d’animation de Montréal : la Régie du cinéma du Québec, le Conseil des arts de Montréal, le Conseil des arts du Canada, l’Office national du film, la Délégation Wallonie-Bruxelles, les Archives françaises du film, le Consulat général de France, Métropole Films, l'INIS, Vidéographe, le Centre de la francophonie des Amériques, le Government Information Office, Republic of China (Taiwan), le Department of Cultural Affairs, Taipei City Government, le Digital Art Foundation - Digital Art Center Taipei et Antitube.

Procurez-vous le catalogue complet et la grille horaire des Sommets à la Cinémathèque québécoise ou en format PDF depuis le www.cinematheque.qc.ca.

La Cinémathèque québécoise est le musée de l'image en mouvement, à Montréal. Organisme à but non lucratif, la Cinémathèque est un lieu de diffusion dont la mission est de collectionner, conserver, documenter et interpréter des œuvres du cinéma, de la télévision et des nouveaux médias afin de les mettre en valeur dans une perspective historique, artistique et pédagogique. – 30 –

Contact : Julie Rainville, Attachée de presse et de promotion T. 514 842.9768 poste 255 - jrainville@cinematheque.qc.ca Cinémathèque québécoise, 335, boul. De Maisonneuve est à Montréal (métro Berri-UQAM)