21 Novembre 2011

Les Sommets du cinéma d’animation de Montréal célèbrent leurs 10 ans en vous en mettant plein la vue

Les Sommets du cinéma d’animation de Montréal célèbrent cette année leur 10e anniversaire avec une programmation haute en couleurs et en émotions, du 1er au 4 décembre. Le festival, conçu par la Cinémathèque québécoise et le plus important en son genre au Québec, fera découvrir aux cinéphiles avertis ainsi qu’aux curieux et au grand public les différentes déclinaisons du cinéma d’animation, allant du cartoon à l’expérimental, en passant par les nouvelles technologies. Cette dixième édition, qui comprend la plus importante délégation internationale de son histoire et sa première compétition officielle, sera marquée par une forte présence suisse, ainsi qu’une pléiades d’activités exclusives : premières mondiales et québécoises, rencontres avec artisans et réalisateurs, programmes spéciaux, hommages, ainsi que deux expositions. La soirée de clôture et la remise de prix viendra souligner les moments forts de cette édition 2011. Les Sommets seront également de passage au Musée de la civilisation de Québec du  vendredi 25 au dimanche 27 novembre, afin de présenter une sélection de films clés de l’édition 2011.

Primeurs québécoises, internationales et la compétition internationale
La soirée d’ouverture donnera le coup d’envoi avec des œuvres exclusives des plus captivantes; l’exubérant et surréaliste Sky Song de Mati Kütt (Estonie), sera projeté en première québécoise en présence du réalisateur, alors que le poignant Paula de Dominic-Étienne Simard (Québec) sera présenté en première mondiale. Une section compétitive a été ajoutée à la programmation, au sein de laquelle figureront des œuvres fort attendues, telles que It’s such a Beautiful Day de Don Hertzfeld (Etats-Unis, 2011, première canadienne), The Monster of Nix de Rosto (Pays-Bas, 2011, première canadienne),Luminaris de Juan Pablo Zaramella (Argentine, 2011) et Rivière au Tonnerre de Pierre Hébert (Québec, 2011, première mondiale). Du côté panorama québécois et canadien, les festivaliers pourront découvrir la fougue, l’audace et le sens de l’invention des créateurs d’ici, par l’entremise d’œuvres comme L’Axe (2011) de Daniel Faubert et Crépuscule (2011) d’Éric Falardeau.  

Programme étudiant et programme jeunesse
Encore une fois cette année, les Sommets du cinéma d’animation nous offrent un intéressant survol des étoiles montantes de l’animation étudiante mondiale. Découvrez ainsi la dernière œuvre de Loïc Mireault, Pigeon d’argile (2011, Canada), ou Ausculation of the Heart (2011, Canada) de Marjorie Tremblay, ou encore Swimming Pool (2010) de la tchèque Alexandra Hetmerova, le jeudi 1er décembre à 17h, en reprise le vendredi 2 décembre à midi à la salle Claude-Jutra. Un important programme jeunesse sera aussi au menu cette année. Autour des pionniers de l’animation, présentée à 10h30 le samedi 3 décembre à la salle Claude-Jutra, fera découvrir au jeune public les pionniers du cinéma d’animation, avec un accompagnement du pianiste de renom Gabriel Thibaudeau. Puis le dimanche 4 décembre à 10h30, Pour rire et réfléchir propose une sélection de quatre courts métrages à la fois amusants et éducatifs.

Le fantastique dans l’animation française
Concocté spécialement par les Archives françaises du film, ce programme sera teinté de mystère, d’étonnement et de surnaturel! Présenté à la salle Claude-Jutra le samedi 3 décembre à 15h30, ainsi que le dimanche 4 décembre à 17h30, ce programme de 82 minutes revisite les grandes œuvres fantastiques de nos cousins français. Redécouvrez des œuvres telles que le mythique Renaissance (1963) de Walerian Borowczyk et Barbe-Bleue d’Olivier Gillion (1978), en présence du programmateur Jean-Baptiste Garnero.

La Suisse et ses créateurs à l’honneur
L’ingéniosité et la créativité des cinéastes helvétiques seront célébrées lors des Sommets de cette année. Une importante délégation, comprenant notamment les cinéastes Michaela Muller (son court métrage Miramare de 2008, présenté lors du programme étudiant) et Fabio Friedli, (son court métrage Bon Voyage de 2011, aussi projeté lors du programme étudiant) sera présente lors des activités, afin de faire découvrir au public la brillante relève du cinéma suisse avec 22 films qui offrent un survol inspirant et enlevant. Les nouveaux talents seront déployés lors du programme étudiant (2 et 3 décembre à 14h, à la salle Claude-Jutra) et du programme intitulé Jeunes auteurs (3 et 4 décembre à 14h, à la salle Claude-Jutra). Ces programmes sont présentés en collaboration avec Swiss Films.

Hommages aux grands noms du cinéma d’animation et rencontres avec les artisans contemporains
Hommages aux pionniers de l’animation et sessions interactives avec des artisans contemporains seront à l’honneur une fois de plus cette année aux Sommets de l’animation. Le samedi 3 décembre dès 15h, le collectif montréalais Fluorescent Hill (Johanne Sainte-Marie et Mark Lomond) sera présent au Café-bar de la Cinémathèque québécoise. Créateurs de l’affiches des 10e Sommets et étoiles montantes du monde de la publicité et du vidéoclip, le duo sera sur place pour échanger avec le public. Toujours le 3 décembre, le producteur exécutif de l’animation anglaise de l’Office national du film du Canada (ONF), David Verrall sera honoré à la salle Claude-Jutra. Après 15 ans en poste, monsieur Verrall prend une retraite méritée, et les Sommets souligneront sa carrière lors d’une soirée riche en humour dès 17h15. Les Sommets du cinéma d’animation rendront également hommage au réalisateur néerlandais Rosto, en présentant en collaboration avec l’ONF l’intégralité de son œuvre, lors de la rétrospective intitulée Rosto, gothique and roll. Le cinéaste sera au Café-bar de la Cinémathèque québécoise le dimanche 4 décembre à 15h, pour une rencontre décontractée. De plus, les 3 et 4 décembre dès 13h30, les réalisateurs invités des Sommets rencontreront les cinéphiles lors de tête-à-têtes conviviaux au Café-bar, une chance unique de discuter avec les maîtres de l’animation et leur relève!

Expositions René Jodoin, artiste précurseur et Figures cristallines
Du 24 novembre 2011 au 12 février 2012 au Foyer Luce-Guilbeault, des dessins, croquis et documents d’archives, récemment acquis par la Cinémathèque, donneront un aperçu du travail de René Jodoin, cet artisan innovateur du cinéma d’animation. Figures cristallines, de l’artiste montréalaise Suzie Synnott, illuminera la salle Norman-McLaren, du 1er décembre 2011 au 5 février 2012. À l’aide de techniques d’animation, l’artiste Synnott utilise des projections multiples d'images fabriquées et propose une réflexion sur les constituants fondamentaux de l’image en mouvement, qui résulte en une sensible et impressionnante composition lumineuse. Présentées dans le cadre des 10e Sommets du cinéma l’animation, ces expositions sont en entrée libre.

Remise de prix et jury
La soirée de clôture viendra souligner l’excellence de cette 10e édition  des Sommets du cinéma d’animation de Montréal avec la remise de prix décernés par le jury international constitué de trois figures de proue du monde cinématographique, à savoir : Gerd Gockell, chef du département d’animation de University of Applied Sciences and Arts de Lucerne, Helen Faradji, rédactrice en chef du webzine revue24images.com, et Nicolas Brault, cinéaste. Le Grand prix, assorti d’une bourse de 2 000$, sera présenté par l’ONF.

La Cinémathèque québécoise, c’est le musée de l’image en mouvement à Montréal. Sa mission est de sauvegarder le patrimoine audiovisuel mondial, en privilégiant les œuvres québécoises, canadiennes et le cinéma d’animation international, pour le mettre en valeur à des fins culturelles et éducatives.

- 30 –

Source :

Catherine Vien-Labeaume, attachée de presse et de promotion
514.842.9768 poste 255, cvienlabeaume@cinematheque.qc.ca
Cinémathèque québécoise, 335, boul. De Maisonneuve Est, Montréal (métro Berri-UQAM)