16 Janvier 2014

Redécouvrez Fernand Bélanger et Jean Chabot à la Cinémathèque québécoise

En plus de l’importante rétrospective consacrée à Robert Morin et de l’hommage à Peter Wintonick, deux autres cycles québécois débuteront en janvier à la Cinémathèque québécoise. Dès le 22 janvier, nous redécouvrirons l’œuvre du cinéaste-monteur Fernand Bélanger et celle de Jean Chabot.

Fernand Bélanger : cinéaste-monteur- Du 22 janvier au 20 février
Le cycle Fernand Bélanger : cinéaste-monteur offre une traversée initiatique dans les œuvres de fiction et documentaire du réalisateur. Longtemps actif à l’ONF, Fernand Bélanger est né à Rivière-du-Loup en 1943 et est décédé à Montréal en 2006. Sa filmographie comprend plus d’une quinzaine de films réalisés ou coréalisés, plusieurs scénarios et films dont le montage (image ou sonore) fut assuré par le cinéaste. Elle est le fruit de nombreuses collaborations entre les cinéastes, les partenaires, les amis proches. Une occasion unique de découvrir des œuvres expérimentales comme De la tourbe au restant (1979), Ty-Peupe (1971) et Comme à Cuba (2007), coréalisées avec Louise Dugal et Yves Angrignon, Passiflora (1985, coréalisée avec Dagmar Guiessaz Teufel), et plusieurs autres. Le jeudi 13 février à 18h30, le programmateur du cycle Alexis Lemieux animera une table ronde autour de l’œuvre de Fernand Bélanger, qui réunira Jacques Leduc, Jeannine Gagné et de nombreux autres anciens collaborateurs.

Jean Chabot : dix ans après-Du 29 janvier au 2 février
Les cinéastes Claude Beaugrand, Bernard Émond, Catherine Martin, Pierre Mignot et sa compagne Yolaine Rouleau, viendront présenter plusieurs de ses films et raviver la mémoire de Jean Chabot (1945-2003), réalisateur méconnu mais dont l’influence fut capitale pour tous ceux qui l’auront côtoyé, par son intelligence pénétrante et la pertinence de ses analyses sur l’évolution de la cinématographie et, plus largement, de la culture au Québec.

La Cinémathèque québécoise, c’est le musée de l’image en mouvement à Montréal. Sa mission est de sauvegarder le patrimoine audiovisuel mondial, en privilégiant les œuvres québécoises, canadiennes et le cinéma d’animation international, pour le mettre en valeur à des fins culturelles et éducatives.

-30-

Source Montréal : Catherine Vien-Labeaume, attachée de presse et de promotion
514.842.9768 poste 255
—cvienlabeaume@cinematheque.qc.ca
Cinémathèque québécoise —335, boul. De Maisonneuve Est, Montréal (métro Berri-UQAM)