5 Janvier 2012

Rétrospective-bilan de l’œuvre de Rodrigue Jean à la Cinémathèque québécoise

Pour l’inauguration de l’année 2012, la Cinémathèque québécoise présente une rétrospective-bilan de l’œuvre du cinéaste Rodrigue Jean. Du 12 janvier au 4 février, Rodrigue Jean, Épopée-rétrospective retracera la carrière de l’un des réalisateurs québécois marquants de ce début de siècle. De plus, la projection-événement Épopée-L’état des lieux, présentée par Dazibao en résidence à la Cinémathèque, viendra accompagner la rétrospective

Rodrigue Jean, la rétrospective - du 13 janvier au 4 février
Acadien de toujours, documentariste, dramaturge, expérimentateur de nouvelles formes narratives, auteur de web-doc, Rodrigue Jean se démarque par la versatilité de son œuvre et de son approche. Ce dernier s’est notamment fait remarquer avec son long métrage Full Blast (1999), œuvre tourmentée sur fond de conflit de travail en Acadie, qui s’est méritée un Prix spécial du jury au Festival international du film de Toronto en 1998. Lost Song (2008), conclusion de la trilogie acadienne de Jean, a décroché le Prix du meilleur film canadien au Festival international du film de Toronto de 2008, grâce au troublant regard qu’il porte sur une jeune femme étouffée par l’isolement, tant psychologique que physique. Puis, le documentaire Hommes à louer (2008), a su provoquer une onde de choc, mettant en lumière l’univers marginal de la prostitution masculine à Montréal. Ainsi, pour saluer le talent de Jean, la Cinémathèque québécoise présente une première rétrospective-bilan de son œuvre en mutation continuelle et aux problématiques fascinantes, du 13 janvier au 4 février 2012.

Épopée- L’état des lieux - du 12 janvier au 4 février
Épopée est un projet collectif dirigé par Rodrigue Jean, dont l'idée a vu le jour pendant le tournage d’Hommes à louer (2008), alors que des participants de l’œuvre avaient exprimé le désir de pousser la création au-delà du format documentaire. Composée de récits, imbriquant fictions et trajets réels, écrits et tournés avec des individus confrontés à l’exclusion, Épopée utilise le 7e art comme un outil rassembleur et communautaire qui confronte le spectateur aux réalités des êtres discriminés et prisonniers de la marginalité. L’œuvre intégrale Épopée-L’état des lieux sera projetée à la salle Fernand-Séguin, du mardi au samedi, de midi à 17h, en entrée libre. De plus, une table ronde suivra la présentation du long métrage saisissant qui en fut tiré, Épopée-L’état du moment (2011), le samedi 4 février à 20 h, en présence de ses créateurs et de ses participants. Une présentation de Dazibao en collaboration avec la Cinémathèque québécoise.

Pour tous les détails sur la programmation : www.cinematheque.qc.ca.

La Cinémathèque québécoise, c’est le musée de l’image en mouvement à Montréal. Sa mission est de sauvegarder le patrimoine audiovisuel mondial, en privilégiant les œuvres québécoises, canadiennes et le cinéma d’animation international, pour le mettre en valeur à des fins culturelles et éducatives.

                                                                                                 - 30 –

Source : Catherine Vien-Labeaume, attachée de presse et de promotion
514.842.9768 poste 255, cvienlabeaume@cinematheque.qc.ca
Cinémathèque québécoise, 335, boul. De Maisonneuve Est, Montréal (métro Berri-UQAM)