26 Octobre 2011

Rétrospective, hommages et projections spéciales à la Cinémathèque québécoise à l’occasion de l’édition 2011 des Rencontres internationales du documentaire de Montréal

La Cinémathèque québécoise est heureuse de s’associer aux Rencontres internationales du documentaire de Montréal (RIDM), qui se tiendront du 9 au 20 novembre prochain. Une rétrospective de l’oeuvre du cinéaste américain Frederick Wiseman, un hommage à Richard Leacock, ainsi que de nombreuses projections spéciales, dont les films proviennent des collections de la Cinémathèque, sont au programme de ce rendez-vous incontournable du documentaire. De plus, la Cinémathèque remettra pour une quatrième année consécutive le Prix de la Cinémathèque québécoise, rebaptisé le Prix de la critique et de la Cinémathèque québécoise.

Rétrospective Wiseman
La Cinémathèque et les RIDM présenteront Frederick Wiseman, l’art d’être aux aguets, rétrospective partielle mais néanmoins importante du célèbre et prolifique documentariste américain. Les 11 films constituant cette rétrospective, conçue conjointement par les RIDM en collaboration avec Hors Champ et la Chaire René-Malo, propose un regard sur les 40 ans d’évolution cinématographique de ce cinéaste singulier. De Titticut Folies (1967) à Crazy Horse (2011), Wiseman poursuit une oeuvre où il se pose en observateur d’institutions de tous genres, pour en faire ressortir l’esprit communautaire.

Hommages et projections spéciales
En plus de la rétrospective Wiseman, quatre projections spéciales sont prévues, notamment l’hommage à Richard Leacock, documentariste britannique, le vendredi 11 novembre à la salle Fernand-Séguin, en collaboration avec l’ONF. Le jeudi 17 novembre à la salle Claude-Jutra, découvrez La Vie commence demain (1950 et tirée de la collection de la Cinémathèque), de Nicole Védrès, un essai documentaire mettant en vedette des figures artistiques marquantes du siècle dernier, dont André Gide, Le Corbusier et Picasso. Le samedi 19 novembre, Mondo Cane (1961, tiré de la collection de la Cinémathèque), documentaire choc du réalisateur italien Franco Prosperi, puis le dimanche 20 novembre, la projection d'une oeuvre du lauréat du Prix Albert-Tessier 2011, qui souligne l’excellence cinématographique, décerné dans le cadre des Prix du Québec. Ces deux projections se dérouleront à la salle Claude-Jutra.

Le Prix de la critique et de la Cinémathèque québécoise
Pour une quatrième année consécutive, la Cinémathèque remettra le Prix de la critique et de la Cinémathèque québécoise, qui sera décerné au meilleur film de la sélection nationale, qui comprend les films canadiens et québécois. L’oeuvre du lauréat sera conséquemment intégrée à la programmation de la Cinémathèque, qui en fera aussi la promotion sur ses différentes plateformes. De plus, le cinéaste primé recevra une carte de membre de la Cinémathèque québécoise.

La Cinémathèque québécoise, c’est le musée de l’image en mouvement à Montréal. Sa mission est de sauvegarder le patrimoine audiovisuel mondial en privilégiant les oeuvres québécoises, canadiennes et le cinéma d’animation international pour le mettre en valeur à des fins culturelles et éducatives.

                                                                                                           - 30 –

Source : Catherine Vien-Labeaume, attachée de presse et de promotion
514.842.9768 poste 255, cvienlabeaume@cinematheque.qc.ca
Cinémathèque québécoise, 335, boul. De Maisonneuve Est, Montréal (métro Berri-UQAM)