23 Octobre 2013

Rétrospective Marcel Ophuls, hommages à Michel Brault et Arthur Lamothe, et plus encore à la Cinémathèque québécoise dans le cadre des Rencontres Internationales du Documentaire de Montréal

La Cinémathèque québécoise est heureuse de s’associer encore une fois aux Rencontres Internationales du Documentaire de Montréal (RIDM), dont l’édition 2013 se tiendra du 13 au 24 novembre. La Cinémathèque coprésentera la rétrospective Marcel Ophuls,en plus de collaborer à deux séances hommages à Michel Brault et Arthur Lamothe, disparus récemment. La Cinémathèque collaborera aussi au volet scolaire des RIDM, et pour une première fois cette année, les Sommets du cinéma d’animation- Festival international de Montréal et de Québec présenteront des séances conjointes, alliant documentaire et animation.

Marcel Ophuls, une visite rare - Du 14 au 23 novembre
Invité de marque des RIDM cette année, le maitre documentariste franco-américain sera de passage chez nous. Sa venue s’accompagne d’une rétrospective copieuse préparée par Charlotte Selb, et coprésentée avec la Cinémathèque. Ophuls viendra rencontrer le public lors de la projection de ses films politiques majeurs. Parmi eux, les célèbres et immanquables Le Chagrin et la pitié (1969), sur l’holocauste et la collaboration, ou Hôtel Terminus (1988), sur le procès de Klaus Barbie, ainsi que des œuvres un peu moins connues qu’il convient absolument de découvrir en sa présence. Durant son séjour, il s’entretiendra avec le producteur américain John Friedman, celui sans qui Hôtel Terminus n’aurait jamais existé, dans le cadre d’une rencontre historique, le dimanche 17 novembre à 15h.

Hommages à Michel Brault et Arthur Lamothe - Les 23 et 24 novembre – en entrée libre
La CQ, les RIDM et l’Observatoire du cinéma au Québec souligneront ensemble la disparation d’une figure incontournable du cinéma québécois. Le samedi 23 novembre à 16h, la mémoire de Michel Brault sera commémorée, le temps de revisiter des courts métrages auxquels il a participé et qui rendent compte de la genèse du cinéma direct; Les Raquetteurs (1958), Les Enfants du silence (1962), Québec USA ou l’Invasion pacifique (1962) et Éloge du chiac (1969). Cette soirée marquera le premier volet de l’hommage Michel Brault : La Lumière du réel présenté par  la Cinémathèque québécoise, qui se poursuivra jusqu’en 2014.

Le dimanche 24 novembre à 16h30, la Cinémathèque et les RIDM, en collaboration avec la CSN, rendront hommage à un autre grand disparu, Arthur Lamothe. Un de ses films les plus politiques, Le Mépris n’aura qu’un temps (1969), sera projeté pour l’occasion. Ce documentaire annonçait par la dénonciation de conditions ouvrières de l’époque toute une série de films politiques qui ont marqué l’aube des années 1970 au Québec. En collaboration avec l’ARRQ, et Doc Québec.

Projections scolaires et collaboration avec les Sommets du cinéma d’animation
Encore une fois cette année, la Cinémathèque coprésentera les projections scolaires des RIDM, qui se tiendront les 14 et 15 novembre, puis du 18 au 22 novembre, de 14h à 16h dans la salle Claude-Jutra. De plus, pour une première année, les RIDM et les Sommets du cinéma d’animation s’associent afin de présenter des œuvres alliant animation et documentaire, soit le court métrage In Hand de Chris Mars et le long métrage Dusty Stacks of Mom : The Poster Project de Jodie Mack.

La Cinémathèque québécoise, c’est le musée de l’image en mouvement à Montréal. Sa mission est de sauvegarder le patrimoine audiovisuel mondial, en privilégiant les œuvres québécoises, canadiennes et le cinéma d’animation international, pour le mettre en valeur à des fins culturelles et éducatives.

- 30 -

Source: Catherine Vien-Labeaume, attachée de presse et de promotion
514.842.9768 poste 255 —cvienlabeaume@cinematheque.qc.ca
Cinémathèque québécoise —335, boul. De Maisonneuve Est, Montréal (métro Berri-UQAM)