2 Décembre 2013

Trespass de Paul Wenninger remporte le Grand Prix des 12es Sommets du cinéma d’animation - Festival international de Montréal et de Québec

La Cinémathèque québécoise et Antitube sont heureux d’annoncer les lauréats des sept prix qui ont été décernés lors de la soirée de clôture des 12es Sommets du cinéma d’animation - Festival international de Montréal et de Québec.

Le Grand Prix, présenté par la Cinémathèque québécoise, a été remis à Trespass de l’Autrichien de Paul Wenninger (2012). L’œuvre s’est démarquée par sa simplicité narrative qui transcende la difficulté technique, ainsi que l’espace attribué au spectateur pour s’y refléter et y trouver ses propres niveaux de lecture. Le Grand Prix est doté d’une bourse de 2000$.

Le jury de la compétition internationale a également couronné le film Padre de Santiago « Bou » Grasso (2013, Argentine-France). Le jury a été particulièrement séduit par le jeu d’acteur exceptionnel que le réalisateur a su transmettre à sa marionnette. Le jury a aussi décerné une mention spéciale au film Autour du lac de Carl Roosens et Noémie Marsily (Belgique, 2013) pour son rapport au texte, au son, à l’image, solidement établis, ainsi que le côté singulier qui s’en dégage.

Nouveauté cette année, le Prix Guy-L.-Coté du meilleur film d’animation canadien a été attribué au Québécois Joël Vaudreuil pour son film Le courant faible de la rivière (2013), où un vieil homme se remémore sa première rencontre amoureuse et les émois de son adolescence. Il est assorti d’une bourse de 1500$ offerte par Nancy Coté, veuve de Guy-L. Coté. Il a été remis par madame Natalie Coté, fille de Guy-L. et Nancy Coté.

Le jury étudiant a remis son prix à Plug & Play de Michael Frei (2013, Suisse), soulignant son ingéniosité sonore et visuelle, le caractère humoristique de son récit ainsi que son efficacité graphique. Ce prix est assorti d’une bourse de 500$ offerte par Marcel Jean, délégué artistique du Festival international du film d’animation d’Annecy. Le jury étudiant a aussi offert une mention spéciale à But Milk Is important (2012, Norvège) des réalisateurs Anna Mantzaris et Eirik Gronmo Bjorsen, saluant ainsi leur travail à la composition de l’image, aux éclairages et aux techniques d’animation.

Finalement, le Prix du public a été décerné à Spela Cadez pour son film attachant et brillamment exécuté Boles (2013, Slovénie-Allemagne). Pour une première fois, le public de la ville de Québec a été invité à voter pour ce prix.

Les sept films primés seront présentés dans le cadre de la programmation régulière de la Cinémathèque québécoise le jeudi 12 décembre, 18h30.

Cette première édition officiellement bi-municipale des Sommets fut un succès retentissant. Les sept jours du festival ont été marqués par une ambiance exaltée et un achalandage important. Le volet montréalais des Sommets a connu une hausse de fréquentation par rapport à l’édition précédente, signe d’une croissance continue de l’événement.

La Cinémathèque québécoise, c’est le musée de l’image en mouvement à Montréal. Sa mission est de sauvegarder le patrimoine audiovisuel mondial, en privilégiant les œuvres québécoises, canadiennes et le cinéma d’animation international, pour le mettre en valeur à des fins culturelles et éducatives.

Fondé en mars 1995, ANTITUBE présente des événements cinéma et vidéo à Québec. En avril 1996, il tenait sa première activité publique.

-30-

Source Montréal : Catherine Vien-Labeaume, attachée de presse et de promotion
514.842.9768 poste 255
—cvienlabeaume@cinematheque.qc.ca
Cinémathèque québécoise —335, boul. De Maisonneuve Est, Montréal (métro Berri-UQAM)

Source Québec : Jason Béliveau, adjoint à la direction et responsable des communications
418.704.4213
—communications@antitube.ca
Antitube —640, côte d’Abraham, Québec