21 Juin 2011

Un bilan de l’année 2010-2011 positif pour la Cinémathèque québécoise

Iolande Cadrin- Rossignol nommée présidente du conseil d’administration

Montréal, le 21 juin 2011

La Cinémathèque québécoise a présenté son rapport annuel 2010-2011 hier lors de son Assemblée générale annuelle. Cette dernière année a été notamment marquée par d’importantes acquisitions qui sont venues enrichir les collections de la Cinémathèque, par une hausse de fréquentation généralisée de l’institution, par une programmation riche et diversifiée rehaussée par la présence d’invités de marque et par un processus d’adhésion au membership allégé qui a permis d’augmenter le nombre de membres de façon considérable.         

Acquisition de la collection de la Fondation Daniel Langlois
La Cinémathèque a fait l’acquisition de la collection de la Fondation Daniel Langlois pour l’art, la science et la technologie, rebaptisée depuis la collection Fondation Daniel Langlois de la Cinémathèque québécoise. Cette collection documentaire est internationalement reconnue comme étant l’une des plus complètes dans son domaine. Elle traite de la rencontre des arts avec les technologies, la création numérique 2D et 3D en cinéma, l’art vidéo, les usages artistiques de l’interactivité et des réseaux, de 1960 à 2010. La base de données qui catalogue l’ensemble de la collection, les sites Web et le mobilier de classement font aussi partie de ce don. Les éléments de la collection sont désormais déposés à la Médiathèque Guy-L.-Coté. « Il s’agit sans doute de l’acquisition la plus significative de l’année puisqu’elle nous permet d’actualiser de manière concrète notre intérêt pour les nouvelles déclinaisons de l’image en mouvement, désormais bien intégrées à notre mission. Un grand merci à Daniel Langlois pour sa générosité » a souligné Yolande Racine, directrice générale de la Cinémathèque.

Hausse de la fréquentation de la Cinémathèque
L’équipe de la programmation s’est surpassée en offrant une programmation fouillée, fort riche et diversifiée. Des films de toutes les époques, de tous les horizons, cultures et styles; des croisements esthétiques signifiants, des points de vue originaux et un regard approfondi sur les œuvres et leurs auteurs. La mise en valeur de la programmation est allée de pair avec le dynamisme et la pertinence des stratégies de la Direction des communications et du marketing, qui a mis de l’avant un savant mélange de publicité traditionnelle et Web. Résultats : le taux de fréquentation des salles de projection a augmenté de 23 % par rapport à l’année dernière. Les expositions ont également remporté un beau succès : la salle Norman-McLaren, notamment, a accueilli près de 1000 visiteurs de plus en 2010-2011 que l’an dernier. Finalement, le nombre de visites commentées a crû de 40 % par rapport à l’année précédente grâce à une relance effectuée auprès des écoles et des commissions scolaires.

Invités de marque
Tout au long de l’année, des artistes, des conférenciers, des spécialistes du cinéma et des cinéastes d’ici et d’ailleurs ont pris part à différents événements organisés par la Cinémathèque québécoise ou sont venus présenter leurs œuvres pour le plus grand plaisir du public. Parmi ces invités de marque, signalons le cinéaste grec Theo Angelopoulos, les cinéastes québécois Paule Baillargeon, Anne Claire Poirier et Jacques Godbout, le réalisateur chinois Wang Bing, Émilie Cauquy de la Cinémathèque française, le bédéiste et cinéaste d’animation Francis Desharnais, le cinéaste français Benoit Jacquot, le chorégraphe Jean-Claude Gallotta, le spécialiste du cinéma italien Jean A. Gili, le cinéaste britannique Ken Russel, le cinéaste d’animation Andreas Hykade, la réalisatrice et enseignante polonaise Wiola Sowa et le maître de l’animation indépendante japonaise Koji Yamamura.

Augmentation de 35 % du nombre de membres
Le développement des publics et le rayonnement de l’organisme sont au centre des préoccupations de la Cinémathèque québécoise. Outre la promotion de la programmation régulière, l’un des principaux objectifs de l’année 2010-2011 fut de renouveler et d’augmenter le nombre de membres. À cet égard, l’institution a allégé son processus d’adhésion tout en orchestrant une campagne majeure de recrutement de membres. Des actions couronnées de succès, puisque le nombre de membres a connu une augmentation de 35 %.

Composition du conseil d’administration
La Cinémathèque québécoise est heureuse de vous présenter son conseil d’administration pour l’année 2011-2012. Madame Iolande Cadrin-Rossignol a été élue présidente, Messieurs David Reckziegel et Jacques Blain, vice-présidents, Monsieur Charles David a été reconduit comme trésorier et Monsieur Louis-Philippe Rochon a été élu secrétaire. Les autres administrateurs pour 2011-2012 sont : Marie Côté, Luc Déry, André Habib, Patrice Lachance, Suzanne Laverdière, Me Joseph Sisto, Roland Smith et Peter Wintonick. Félicitations et merci à chacun d’eux de partager son expertise, son savoir-faire et sa passion pour contribuer au développement et à la pérennité de cet espace culturel unique au Canada qu’est la Cinémathèque québécoise.

Pour lire le rapport annuel complet : www.cinematheque.qc.ca                 

Au sujet de la Cinémathèque québécoise
La Cinémathèque québécoise est le musée de l’image en mouvement, à Montréal. Organisme à but non lucratif, la Cinémathèque est un lieu de diffusion dont la mission est de collectionner, de conserver, de documenter et d’interpréter des œuvres du cinéma, de la télévision et des nouveaux médias afin de les mettre en valeur dans une perspective historique, artistique et pédagogique. Pour plus de détails sur les collections de la Cinémathèque québécoise : cinematheque.qc.ca.

                                                                                                    – 30 –

Renseignements :
    Marie-Claude Lépine
    Attachée de presse et de promotion
    Cinémathèque québécoise
    514 842-9768, poste 255
    mclepine@cinematheque.qc.ca