29 Décembre 2010

Un hiver de découvertes internationales à la Cinémathèque québécoise

Montréal, le 29 décembre 2010 – La Cinémathèque québécoise propose un hiver de découvertes internationales avec une programmation consacrée au cinéma de science-fiction, une rétrospective magistrale des films du réalisateur français Jean Epstein, un festival de films à saveur asiatique et un hommage au cinéaste belge Boris Lehman.

Cinéma de genre : Dystopia – Du 8 janvier au 2 avril La science-fiction doit-elle se résumer à une accumulation d’effets spéciaux et de prouesses techniques ? La Cinémathèque québécoise présente sept films qui proposent des approches alternatives en se concentrant sur la place de l’humain et de l’individu dans des sociétés sous surveillance. Des thèmes tels que l’omniprésence de l’image (La Mort en direct), la surveillance généralisée (1984), l’idéalisation du passé (A Boy and His Dog) ou le musellement des groupes marginaux (Born in Flames) ouvrent une réflexion esthétique et politique sur ce que pourrait être notre futur.

Jean Epstein, rétrospective - Du 20 janvier au 13 février L’œuvre de Jean Epstein témoigne d’un réalisme jusque-là inconnu dans le cinéma français et d’une grande modernité d’un point de vue formel. Cette rétrospective regroupant 27 films est la première de cette importance au Canada.

Festival du film AmérAsia – Du 3 au 6 mars En diffusant des œuvres cinématographiques et vidéographiques indépendantes, réalisées tant par des cinéastes canadiens qu’asiatiques, le festival du film AmérAsia veut promouvoir le dialogue interculturel et interethnique. La programmation de cette année comprend des longs métrages en provenance du Japon, de la Corée du Sud, de Hong Kong, du Canada et une compilation spéciale de films d’animation d’étudiants chinois.

Boris Lehman : films récents - Du 30 mars au 1 er avril Cinéaste indépendant belge, Boris Lehman est à la fois scénariste, réalisateur et producteur de ses films. Son approche formelle, qu’on pourrait qualifier de « journal filmé » - un travail qui rapproche le cinéma de la littérature intime et de l’autoportrait - est unique dans l’histoire du cinéma. Depuis 45 ans, il a réalisé et produit quelque 400 films, courts et longs, documentaires et fictions, essais et expérimentations, journaux, autobiographies... Cet hommage à Boris Lehman comprend sept de ses films qui seront projetés en sa présence.

Pour tous les détails sur la programmation : cinematheque.qc.ca.

La Cinémathèque québécoise est le musée de l'image en mouvement, à Montréal. Organisme à but non lucratif, la Cinémathèque est un lieu de diffusion dont la mission est de collectionner, conserver, documenter et interpréter des œuvres du cinéma, de la télévision et des nouveaux médias afin de les mettre en valeur dans une perspective historique, artistique et pédagogique.

- 30 –

Contact : Marie-Claude Lépine, Attachée de presse et de promotion
514 842.9768 poste 255  mclepine@cinematheque.qc.ca
Cinémathèque québécoise
335, boul. De Maisonneuve Est, Montréal (métro Berri-UQAM)