14 Décembre 2009

Une programmation hivernale pour réchauffer le cœur des cinéphiles à la Cinémathèque québécoise

Montréal, le 14 décembre 2009 – L’année 2010 débutera en beauté dès le 6 janvier à la Cinémathèque québécoise ! La programmation hivernale des mois de janvier, février et mars s’annonce toute en hommages, à Pierre Falardeau et Paule Baillargeon, en expositions étonnantes, comme celle de Looking For Alfred (Hitchcock), et en modernité, avec Donigan Cumming. Ne manquez pas nos invitées internationales, telles que Paloma Raucha, qui viendra présenter l’œuvre de son père, l’illustre cinéaste brésilien Glauber Raucha et Maria de Medeiros, la comédienne et réalisatrice originaire de Lisbonne. Tout pour s’éblouir l’esprit dans les salles chaleureuses remplies de talents d’ici et d’ailleurs !

Cinéma québécois et canadien

Pierre Falardeau, la rétrospective - Du 6 au 14 janvier. Le 25 septembre dernier, le cinéaste et écrivain Pierre Falardeau nous quittait. Pour inaugurer la saison d’hiver, nous lui rendons hommage en présentant une rétrospective de son œuvre. Saisissez cette occasion unique de voir ou revoir ses courts et longs métrages. Quelques œuvres rares et inédites s’insèrent dans cet événement majeur, qui se déroulera parfois en présence de son fidèle ami et collaborateur, Julien Poulin.

Hommage à Paule Baillargeon - Du 20 janvier au 10 mars. Pour souligner la reconnaissance de l’apport créatif de Paule Baillargeon au cinéma québécois par l’attribution du Prix Albert-Tessier 2009 en octobre dernier, nous présentons huit de ses films marquants. En sa présence, nous soulignerons son travail de réalisatrice, de scénariste et de comédienne.

Donigan Cumming : œuvres récentes – Le 17 mars. Le montréalais Donigan Cumming, explorateur du social et de la misère, côtoie des gens sans histoire, la caméra au poing, comme s’il traitait de monuments. À cheval sur la frontière ténue qui sépare la fiction du réel, son œuvre de réputation internationale se déploie sur plusieurs fronts, en passant par la photo, la vidéo, l’écriture et l’art pictural. Nous présentons une sélection de ses œuvres réalisées depuis 2003.

Cinéma international

Les lauréats du Cinéma du réel 2009 - Du 13 au 27 janvier. Pour la première fois cette année, une tournée du palmarès de l’important festival de documentaires Cinéma du réel a été présentée dans plusieurs cinémathèques francophones à travers le monde. Nous sommes heureux d’accueillir cette sélection de neuf films ayant remporté les honneurs de la 31 e édition du festival. Diversité, curiosité et engagement sont au cœur de ces documentaires exceptionnels.

Pour saluer Maria de Medeiros – Du 15 au 27 janvier. Nous profitons du passage de la célèbre actrice portugaise – qui vient jouer la pièce Sextett à l’Espace Go – pour lui donner un coup de chapeau en présentant quelques films choisis parmi les 88 rôles qu’elle a interprétés au cinéma et les films qu’elle a réalisés, dont le très éloquent Capitaines d’avril, qu’elle viendra présenter le 17 janvier.

Glauber Rocha, créateur de nouvelles formes - Du 22 janvier au 14 février. Le réalisateur brésilien Glauber Rocha devient rapidement le porte-étendard du Cinema Novo, un mouvement qui regroupe, dans les années 1960, plusieurs cinéastes inventeurs de formes nouvelles fortement liées à la décolonisation culturelle et intellectuelle de leur pays. Ses grands classiques (Antônio das Mortes, Le Dieu noir et le Diable blond, Terre en transe) restent encore aujourd'hui des références incontournables. On a dit qu'il se situait entre Visconti, le western et le film de samouraïs. Rien de moins. En présence de Paloma Rocha, fille du cinéatse.

Du 27 janvier au 5 mars – Du 27 janvier au 5 mars. Depuis le début des années 2000, le cinéma malais se taille une place dans les festivals internationaux et attire de plus en plus l’attention de la critique et des cinéphiles. Cette sélection de longs métrages, fictions et documentaires, jette un coup d’œil sur le travail de la jeune génération. Portée par la révolution numérique, nourrie de la diversité culturelle du pays, c’est une découverte assurée.

Les trésors de la Cinémathèque universitaire de Paris - Du 28 février au 17 mars. La Cinémathèque universitaire, créée en 1973 par Claude Beylie et Jean Mitry, est liée aux premières années de l’enseignement universitaire du cinéma à Paris. Possédant une importante collection de plus de 6000 titres, elle contribue à la sauvegarde du patrimoine cinématographique et au développement de la recherche en histoire du cinéma. Nous avons puisé dans son vaste fonds une sélection d’une trentaine de titres de tous pays, de toutes époques et de durées très diverses, véritables trésors de ses collections.

Cinéma d’animation

Le long métrage d’animation : voix nouvelles - Du 21 janvier au 11 février. Quels longs métrages d’animation ont récemment marqué les esprits? Quelques-uns des titres les plus remarqués ont été $9.99 de Tatia Rosenthal, Mary and Max d’Adam Elliot, Coraline de Henry Selick et Edison and Leo du canadien Neil Burns. Quatre films réalisés à l’aide de techniques traditionnelles par des cinéastes venant du court métrage. Venez faire le point sur cette nouvelle mouvance du long métrage d’animation.

Vive Koko, le clown sorti de l’encrier ! - Du 1 er au 5 mars. Dans l’histoire du cinéma d’animation de l’époque du muet, les années 1920 aux États-Unis ont été le creuset d’œuvres mémorables. Pendant la semaine de relâche, c’est au tour de Koko, le clown, une création des frères Fleischer, de réjouir les cinéphiles en herbe ! Les films seront accompagnés d’une musique composée et interprétée par les étudiants de la faculté de musique de l'Université de Montréal, sous la direction de Dina Gilbert. Après la séance, petits et grands seront invités à participer à une visite guidée de l’exposition Formes en mouvement, regards sur l’animation.

Expositions et installations

Looking For Alfred – Du 7 janvier au 7 février - Salle Norman-McLaren. L’installation vidéo de l’artiste flamand Johan Grimonprez, présentée en collaboration avec Zapomatik Bruxelles, joue avec le thème du double par des simulations et des renversements. La thématique prend forme autour des apparitions légendaires d’Alfred Hitchcock dans ses propres films. Différentes personnes incarnent le réalisateur dans ce jeu des apparences dans lequel Hitchcock rencontre Hitchcock.

Kincora de Donigan Cumming – Du 18 février au 28 mars - Foyer Luce-Guilbeault. Cette exposition présentée en collaboration avec les Rendez-vous du cinéma québécois révèle une sélection de dessins et de photographies reliés aux plus récentes œuvres vidéographiques de l’artiste montréalais de renommée internationale.

The Ground Is Moving – Du 19 mars au 25 avril - Salle Norman-McLaren. En première mondiale, la nouvelle installation de Christoph Oertli, un des représentants les plus importants de l'art vidéo suisse. Mise en scène à Bruxelles, l’installation vidéo présente une double projection performative dont les éléments architecturaux de la ville deviennent les prémisses pour naviguer sur la ligne étroite de deux réalités. Zone hors du temps, des hommes passent entre lumière et obscurité dans un espace d’une profondeur presque tridimensionnelle. Cette installation inédite est présentée par le Festival international du film sur l’art et la Cinémathèque québécoise en collaboration avec videoart.ch et Pro Helvetia. Procurez-vous les cartes Tapis rouge La Vitrine pour les cycles de Paule Baillargeon, Pierre Falardeau, Glauber Rocha et les trésors de la cinémathèque universitaire sur lavitrine.com Pour tous les détails sur la programmation : www.cinematheque.qc.ca.

La Cinémathèque québécoise est le musée de l'image en mouvement, à Montréal. Organisme à but non lucratif, la Cinémathèque est un lieu de diffusion dont la mission est de collectionner, conserver, documenter et interpréter des œuvres du cinéma, de la télévision et des nouveaux médias afin de les mettre en valeur dans une perspective historique, artistique et pédagogique.

- 30 -

Contact : Julie Rainville, Attachée de presse et de promotion 514 842.9768 poste 255  jrainville@cinematheque.qc.ca Cinémathèque québécoise  335, boul. De Maisonneuve Est, Montréal (métro Berri-UQAM).