17 Août 2009

Une rentrée explosive à la Cinémathèque québécoise!

Programmation des mois de septembre et d’octobre

Montréal, le 17 août 2009 – La Cinémathèque québécoise est fière d’annoncer sa programmation des mois de septembre et d’octobre 2009. Cet automne, surveillez notre nouveau dépliant de programmation dynamique, coloré et facile à porter! Bonne rentrée! Cinéma international Raymond Depardon, l’intégrale, du 9 septembre au 3 octobre. Raymond Depardon est une référence dans le domaine du cinéma et de la photographie. À travers un regard de documentariste juste et humaniste, il saisit les implications personnelles et sociales qui émanent des rouages socioéconomiques du monde contemporain. Dans le cadre d’une rétrospective en son honneur, comprenant 18 longs métrages, une vingtaine de courts et une exposition, le cinéaste sera à Montréal les 9 et 10 septembre pour rencontrer les journalistes et le public en offrant, entre autres, une leçon de cinéma (entrée libre). La rétrospective ouvre avec le film La Vie moderne, qui sera également présenté le 13 septembre sur les ondes de TV5. Ciné-conférences avec Olivier Barrot, du 12 septembre au 14 avril. Projections de comédies françaises des années 1930, présentées et commentées par Olivier Barrot. Amusons-nous avec ces fantaisies souvent truffées d'allusions à l'époque, de ces dialogues étonnants et si peu démodés, de ce cinéma certes d'un autre temps, mais qui fut un âge d'or et qui enchante toujours. En collaboration avec le Consulat général de France à Québec.

Nouveau rendez-vous du samedi avec le cinéma de genre, dès le 19 septembre. Une nouvelle case horaire hebdomadaire est offerte aux amoureux de cinéma de genre tous les samedis à 19 h. Chefsd'œuvre séries Z, horreur, science-fiction, thrillers et péplums sont à l’honneur. Le 31 octobre à 23 h 30, ne manquez pas une soirée délirante à l’occasion de l’Halloween, avec L’Opéra de la terreur (The Evil Dead), de Sam Raimi. Et pourtant, elles tournent !, du 2 au 4 octobre.

Un événement en hommage au Festival international de films de femmes de Créteil, organisé en collaboration avec Femmes du Cinéma, de la Télévision et des Nouveaux Médias (FCTNM). Une conférence-visionnement « Panorama du cinéma de femmes en France » sera présentée par Jackie Buet, directrice du festival, le 2 octobre à 19 h. En parallèle, la Cinémathèque accueille les 31 affiches du Festival international de films de femmes de Créteil. Jane Campion, la fascination de l’étrangeté, du 8 au 17 octobre.

Qui mieux qu’une femme, peut explorer les plus profonds désirs et fantasmes de ses personnages essentiellement féminins? Jane Campion explore une forme de romantisme dénuée de sentimentalité. Elle explore l’effet de la sensualité et des pulsions érotiques sur des personnages en difficulté dans leurs rapports à l’autre, tout en parvenant à attirer le spectateur dans le processus d’identification. Une rétrospective réalisée par la Cinémathèque, présentée en collaboration avec le Festival du nouveau cinéma. De plus, la Cinémathèque a le plaisir de présenter en collaboration avec TVA Films, l’avant-première québécoise de Bright Star, le plus récent film de la réalisatrice le 21 septembre à 18 h 30.

Tapis rouge au cinéma belge, du 28 octobre au 1er novembre. Ciné Tapis Rouge, en partenariat avec la Cinémathèque québécoise, présente un hommage au cinéma belge, wallon et flamand, qui met en avant-plan de jeunes auteurs audacieux, des films inédits et indépendants et des courts métrages. Ce cycle propose un survol du cinéma belge actuel qui connaît un renouveau avec l'arrivée d’une relève qui vient renforcer les auteurs confirmés.

Photofilm, du 21 au 25 octobre. La rétrospective de 33 courts métrages explorant les liens entre cinéma et photographie à travers l'histoire du cinéma, se déroulera en présence de la réalisatrice Katja Pratschke, qui a conçu Photofilm avec les artistes Gusztáv Hámos et Thomas Tode. Les six programmes s'articulent autour de thèmes distincts (mouvement, mémoire, narrativité, etc.). On y retrouve aussi bien des œuvres anciennes (Eisenstein, Resnais, Varda) que de la vidéo d'art contemporain. En collaboration avec le Goethe Institut de Montréal. An Evening With Don Hertzfeldt, le 20 octobre. Don Hertzfeldt présente une soirée de courts métrages regroupant la plupart de ses films. Ce brillant réalisateur indépendant américain qui a su élaborer, avec des moyens réduits, une œuvre où se côtoient le comique et le tragique. Les personnages de Hertzfeldt prennent la forme de bonshommes allumettes dessinés au crayon noir sur papier. En collaboration avec le Festival international d’animation d’Ottawa et l’ONF.

Militantes et combattantes : Femmes arabes dans la résistance, du 21 au 30 octobre. Quelles sont les conditions historiques qui poussent les femmes à rejoindre des mouvements politiques ou sociaux, à s’engager dans les luttes de libération, à s’incorporer au rang de la résistance, parfois à titre de dirigeantes, bousculant du coup les représentations traditionnelles de la femme dans la société ? À travers leurs récits et leurs conversations, des femmes arabes évoquent leur engagement politique et nous font partager les traumatismes qu’elles ont vécus. En collaboration avec Regards palestiniens.

Cinéma québécois et canadien Taureau, le 9 septembre. En ouverture de saison, nous proposons la projection en 35 mm du film Taureau (1973) de Clément Perron, en présence du comédien André Melançon. Hommage au cinéaste Allan King (1930-2009), les 16 septembre et 7 octobre. Nous célébrons la mémoire du grand cinéaste canadien Allan King, décédé récemment, en présentant les saisissants documentaires Warrendale (1967) et Skid Row (1956).

Paul Wong, portraits vidéo, le 25 septembre. Rappelant le cinéma direct de Michel Brault et la ciné-transe de Jean Rouch, les quatre portraits intimistes de Wong dévoilent ici le charme d’une rencontre atypique lors d'un voyage en Chine (Sally), une réunion intime entre trois hommes dans une chambre d’hôtel (Chelsea Hotel Room 207), un autoportrait effréné créé en 24 heures (Perfect Day) et comme œuvre centrale (EASTVAN John) un documentaire chaotique sur un délirant crackoïnomane. Présenté en collaboration avec l’Espace Vidéographe.

SARTEC : 60 ans d’idées, les 23 et 30 septembre. La SARTEC célèbre ses 60 ans d’existence lors de deux soirées spéciales où de nombreux invités tenteront de répondre à la question : que seraient le cinéma et la télévision sans histoires? Expositions Entrée libre

Et pourtant, elles tournent !, du 9 septembre au 1er novembre. Une exposition d’affiches du Festival international de films de femmes de Créteil depuis sa création en 1979 : 31 années d’identité visuelle hors normes ! En complément, seront diffusées en continu dans l’espace d’exposition Les Leçons de cinéma, une série d’entrevues produites par le Festival de Créteil.

Désert, un homme sans l’Occident, du 9 septembre au 8 novembre. Dans le cadre de la rétrospective Raymond Depardon, une exposition de 55 photogrammes du film Un homme sans l’Occident (2002), qui relate l’histoire de la lutte d’un nomade saharien contre la présence française au début du XXe siècle. Info-programmation dès le 20 août à cinematheque.qc.ca

La Cinémathèque québécoise est le musée de l'image en mouvement, à Montréal. Organisme à but non lucratif, la Cinémathèque est un lieu de diffusion dont la mission est de collectionner, conserver, documenter et interpréter des œuvres du cinéma, de la télévision et des nouveaux médias afin de les mettre en valeur dans une perspective historique, artistique et pédagogique.

- 30 -

Contact : Julie Rainville, Attachée de presse et de promotion
514 842.9768 poste 255 - jrainville@cinematheque.qc.ca
Cinémathèque québécoise, 335, boul. De Maisonneuve Est, Montréal (métro Berri-UQAM).