Du Mercredi 05 Juin 2013 au Vendredi 28 Juin 2013

Jean Dansereau, réalisateur, monteur, producteur

En ce mois de juin, nous voulons rendre hommage à Jean Dansereau (1939-2013), réalisateur, monteur et producteur qui s’est d’abord illustré à l'Office national du film du Canada dans les années soixante. Il s'est par la suite consacré à la défense et à l'Illustration du cinéma indépendant québécois en tant que fondateur des Cinéastes associées en 1965, Les Ateliers du cinéma québécois en 1971 et cofondateur du distributeur Cinéma libre en 1976, pour revenir à l'ONF et agir sur les deux fronts. Il a œuvré avec les cinéastes suivants François Brault, Pascal Gélinas, Fernand Dansereau, Claude Jutra, André Forcier, Georges Dufaux, Gilles Groulx, Francis Mankiewicz, Arthur Lamothe, Denys Arcand, parmi d'autres. Bien que conscients de l'importance de la collaboration avec André Forcier, et du rôle majeur que Dansereau a tenu dans l’éclosion de la carrière de ce dernier, nous réservons la projection des trois films sur lesquels ils ont travaillés ensemble, (Bar-Salon, L'eau chaude, l'eau frette, Kalamazoo) pour la grande rétrospective que nous lui consacrons à la rentrée de septembre.

Selon plusieurs, Jean Dansereau était un monteur exceptionnel. Nous allons pouvoir admirer son travail sur plusieurs titres comme À soir on fait peur au monde (1969) qu’il a coréalisé avec François Brault sur l’arrivée de Charlebois en France, pour une projection unique en accord avec la rareté de la copie, ou Saint-Jérôme (1968), cet important film d’intervention sociale réalisé par son frère Fernand. Nous allons aussi projeter La bourse et la vie qu’il réalisa en 1965, et La Guerre des pianos (1969) qu’il signa avec Jean-Claude Labrecque.

Mais si le nom de Jean Dansereau résonnait encore avant sa disparition, c’était surtout par association avec le métier de producteur qu’il exerça durant de plus longues années encore. Nous proposons plusieurs titres de films auxquels son nom a été associé, comme Les Beaux Souvenirs (1981) de Francis Mankiewicz, sur un scénario de Réjean Ducharme, Le Confort et l’Indifférence (1982), le machiavelique documentaire de Denys Arcand sur le Referendum de 1980, La Dame en couleurs (1985)  de Claude Jutra, Au Pays de Zom (1983), le film chanté de  de Gilles Groulx et le premier long métrage des célèbres réalisateurs libanais Joana Hadjithomas et Khalil Joreige, Autour de la maison rose (1999).

À LIRE : DOCUMENT DE PRÉSENTATION DU CYCLE JEAN DANSEREAU

Projections

Cycles

Mon horaire

Connectez-vous pour sauvegarder automatiquement votre horaire pour votre prochaine visite.