Du Vendredi 01 Avril 2016 au Jeudi 12 Mai 2016

Programmation Art et essai : Avril

En plus de nos projections habituelles, nous programmons à compter d’avril des nouveautés en cinéma art et essai, principalement québécois et canadien. Nous présenterons le documentaire La démolition familiale, qui pose un regard socialement aiguisé sur les adeptes du derby de démolition en milieu rural.  

Montréal New Wave exposera l’effervescence culturelle trop vite oubliée des années 1980 au Québec. Avril marquera aussi le retour en force d’Alexandre Sokourov, dont nous montrerons Francofonia, filmé au Louvre.

DÈS LE 1er AVRIL :
LA DÉMOLITION FAMILIALE de Patrick Damien, documentaire, Québec, 90 min

Ce récit nous fait vivre avec sensibilité les diverses épreuves de deux jeunes de la région de Bellechasse qui sont initiés à ce “ballet mécanique” singulier qu’on appelle un derby de démolition. Les mentors des deux jeunes tentent de leur côté de prouver qu'ils ont toujours l'étoffe des gagnants en participant à leurs dernières courses.

Christopher, 16 ans, prépare des bolides en compagnie de son oncle tout en suivant les traces de son père défunt. Sa cousine Marika, 18 ans, en profite pour passer davantage de temps avec son propre père. La grand-mère de Marika exprime ouvertement ses craintes face à ce sport inusité. Ces gens ayant grandi dans une région rurale de la Rive Sud de Québec tentent chacun à leur façon d'accéder au bonheur grâce à ce sport. Un rite spectaculaire où des cicatrices reliées à des deuils sont rouvertes et refermées.

 

DÈS LE 8 AVRIL :
L'ÉTREINTE DU SERPENT de Ciro Guerra, fiction, Colombie, Vénézuela, Argentin, 124 min

« En 1909, Karamakate, chaman vivant seul et reclus au fin fond de l’Amazonie, rencontre Theodor, un ethnologue blanc très malade qui le convainc de l’accompagner au cœur de la forêt pour y trouver de la yakruna, une plante mystérieuse aux vertus guérisseuses et hallucinogènes capable d’agir sur les rêves. Il lui assure qu’il peut l’aider à retrouver des membres de sa tribu, que Karamakate croit entièrement décimée par les colons. C’est ce même Karamakate que l’on retrouvera au courant des années 40 alors que le chaman vieillissant accompagne cette fois Evan, un botaniste à la recherche de la même fleur.

Lauréat du prix Art Cinema à la dernière Quinzaine des Réalisateurs, ce troisième long métrage du Colombien Ciro Guerra (L’ombre de Bogota, Les voyages du vent) s’inspire des récits de voyage de l’Allemand Theodor Koch Grünberg et de l’Américain Richard Evans Schultes pour mieux nous situer dans le temps et dans l’atmosphère vénéneuse et onirique de cette jungle luxuriante. Entre trip sensoriel immersif et douloureuse réflexion sur la civilisation, EMBRACE OF THE SERPENT est encore un objet filmique rare d’une beauté captivante, grâce notamment à la magnifique photographie en noir et blanc teintée de vert signée David Gallego. » (HELEN FARADJI, FNC)

« Voyage vers ce monde irrémédiablement disparu, filmé dans un magnifique noir et blanc, riche d’une infinité de nuances, l’Etreinte du serpent est aussi un grand film d’aventures, une sorte de bande dessinée parcourue par d’étranges personnages (...). » (LIBÉRATION)

« Aussi authentique qu’un documentaire, aussi palpitant qu’un film d’aventure, « L’étreinte du serpent » rampe sur les traces hallucinées d’un Aguirre en y ajoutant la beauté plastique et ethnologique d’un film de Jean Rouch. » (PARIS MATCH)

« Ce film stupéfiant autant qu’envoûtant d’un cinéaste colombien explore, en noir et blanc, la relation initiatique entre deux scientifiques et les Indiens d’une Amazonie inconnue. » (LA CROIX)

EN NOMINATION POUR MEILLEUR FILM EN LANGUE ÉTRANGÈRE – OSCARS 2016
PRIX ART CINÉMA – QUINZAINE DES RÉALISATEURS
PRIX SPÉCIAL DU JURY - PACIFIC MERIDIAN INTERNATIONAL FILM FESTIVAL OF ASIA PACIFIC COUNTRIES

DÈS LE 29 AVRIL :
MONTRÉAL NEW WAVE d’Erik Cimon, documentaire, Québec, 92 min

En 2011, Érik Cimon (Les citadins du rebut global) faisait découvrir le bouillonnement de la scène punk montréalaise des années 1977-1980 dans son documentaire Montréal Punk: la première vague.

Aujourd’hui, c’est au New Wave, mouvement qui d’une certaine façon signa l’arrêt de mort de la mouvance punk, qu’il s’intéresse. Le réalisateur chronique ses moments forts et moins glorieux, de la fin des années 1970 au milieu des années 1980, tout en prenant néanmoins acte de l’influence encore bien vive qu’il a toujours sur notre scène culturelle.

Partant à la rencontre de ceux qui en furent les personnages-clés, plongeant avec passion dans de rares documents d’archives, Montréal New Wave éclaire cette page d’histoire essentielle, mais méconnue.

FRANCOFONIA d’Alexandre Sokourov, fiction, France, 90 min

1940. Paris, ville occupée. Et si, dans le flot des bombardements, la guerre emportait La Vénus de Milo, La Joconde, Le Radeau de La Méduse ? Que deviendrait Paris sans son Louvre ?

Deux hommes que tout semble opposer – Jacques Jaujard, directeur du Louvre, et le Comte Franz Wolff-Metternich, nommé à la tête de la commission allemande pour la protection des œuvres d’art en France – s’allient pour préserver les trésors du Musée.

Au fil du récit de cette histoire méconnue et d’une méditation humaniste sur l’art, le pouvoir et la civilisation, Alexandre Sokourov nous livre son portrait du Louvre.

 

Projections

Cycles

Mon horaire

Connectez-vous pour sauvegarder automatiquement votre horaire pour votre prochaine visite.