September 13th 2016

Succès du cycle estival de la Cinémathèque québécoise

Le cycle Une histoire de l’érotisme de la Cinémathèque québécoise a attiré plus de 5000 spectateurs. «Notre programmation estivale a remporté un beau succès, a souligné Marcel Jean, le directeur général de la CQ. Au cours des dernières années la Cinémathèque était fermée en août et nous avons pu constater, au cours de cet été, qu’il y avait une réelle demande pour une programmation différente, adaptée à la belle saison. Nous travaillons déjà au grand cycle de l’été 2017.»

Parmi les films ayant fait courir les cinéphiles, signalons Belle de jour de Luis Bunuel, la version européenne non censurée d’Eyes Wide Shut de Stanley Kubrick ainsi que la restauration de La tête de Normande St-Onge de Gilles Carle, projetée en collaboration avec Éléphant - Mémoire du cinéma québécois. Avec la projection d’une centaine de films, trois conférences et une exposition composée d’affiches et photos de films pornographiques de la décennie 1970, auxquelles s’ajoutait la projection en boucle du court métrage The Exquisite Corpus de Peter Tcherkassky, Une histoire de l’érotisme a réchauffé l’ambiance de la Cinémathèque au cours des mois de juillet et août 2016.

La Cinémathèque québécoise, c’est le musée de l’image en mouvement à Montréal. Sa mission est d’acquérir, documenter et sauvegarder le patrimoine audiovisuel québécois ainsi que le cinéma d’animation international, collectionner des œuvres significatives du cinéma canadien et mondial, pour en assurer la mise en valeur à des fins culturelles et éducatives.

-30-

Catherine Vien-Labeaume, chef du service des communications et du marketing de la Cinémathèque québécoise
cvienlabeaume@cinematheque.qc.ca