Le Jeudi 02 Avril 2020

Temporaire

Du 1 Mai 2020 au 1 Juillet 2020  /  Espace Paul-Blouin

Excursion dans les collections : l’image à la maison

L’image, qu’elle soit fixe, en relief, lumineuse, ou en mouvement, a toujours été l’un des divertissements les plus prisés. Naturellement, les amateurs ont voulu non seulement la découvrir dans les cinémas et les foires, mais aussi en profiter dans le confort de leurs demeures. Les modes de diffusion actuels des séries télévisées, films et clips que nous consommons sur nos écrans, petits ou grands, sont le résultat de décennies d’innovation et de création. La Cinémathèque dévoile quelques-uns de ces appareils, témoins de cette évolution technologique constante à la recherche du divertissement. 
 
Dès la fin du 19e siècle, les jouets d’optiques commerciaux font leur apparition dans les foyers. La lanterne magique permettait de projeter des images peintes sur plaques de verre. Cet ancêtre du projecteur à diapositives éduquait les écoliers et divertissait les familles aux moyens de séries de plaques dont chacune était la page d’une histoire projetée sur un écran ou un mur. Parallèlement à cela, la stéréoscopie est un procédé permettant d’obtenir une vue en relief (très proche du 3D) par l’observation d’un couple d’images planes. Cet effet d’optique est possible lorsque chaque œil voit simultanément la même photographie, mais d’un point de vue légèrement différent.
 
Avec l’arrivée en 1895 du Cinématographe des frères Auguste et Louis Lumière, la pellicule film fait son entrée. En quête de format plus pratique que le commercial 35 mm, les cinéastes amateurs se voient proposer des caméras et des projecteurs 16 mm, 8 mm, mais aussi 9,5 mm. Ces plus petites pellicules peuvent être contenues dans des magasins moins lourds et encombrants. Ces innovations encouragèrent, entre autres choses, la pratique du film de famille comme amusement et comme outil d’archivage.
 
Le progrès ne s’arrêta pas là. La télévision fait son apparition au cœur du 20e siècle, puis c’est l’arrivée de la vidéo. Plusieurs compagnies rivalisent alors pour offrir au consommateur un format standard qui fera école ; les lecteurs BÊTA, VHS et à capacitance voient le jour. Ensuite au début des années 90, les DVD, puis les Blu-ray percent le marché et entrent dans nos salons.
 
L’évolution des technologies et leur accessibilité ont permis l’émergence de curieux exemples d’inventivité comme la lunette VIRTUAL VISION SPORT (1993) que l’on vous présente dans cette exposition. Véritable téléviseur intégré à une lunette personnelle, elle utilise un écran transparent pour diffuser une émission tout en offrant la possibilité à l’utilisateur de vaquer à ses occupations. L’afficheur téléphonique VISITEL est un autre exemple original. À l’aide d’un moniteur et d’une caméra, cet appareil permettait à deux individus de se voir tout en discutant au téléphone, et ceci en 1987, bien avant Skype et Face Time !
 
Cette exposition n’a pas la prétention de faire l’inventaire exhaustif de l’évolution des appareils et technologies qui ont construit l’histoire de notre rapport à l’image en mouvement. Nous vous invitons de manière ludique à simplement découvrir et à vous rappeler certaines technologies qui furent encore récemment objets de plaisir et de divertissement.

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

Mon horaire

Connectez-vous pour sauvegarder automatiquement votre horaire pour votre prochaine visite.