17h00 Salle Fernand-Seguin
Le Mardi 21 Novembre 2017

Le Jeune Karl Marx (PRIMEUR)

Réalisation : Raoul Peck [All.-Fr.-Belg., 2016, 118 min, DCP, VOSTF] avec Olivier Gourmet, Vicky Krieps, Stefan Konarske, August Diehl

En Allemagne, une opposition intellectuelle fortement réprimée est en pleine ébullition. En France, les ouvriers du Faubourg Saint-Antoine, levain de toutes les révolutions, se sont remis en marche. En Angleterre aussi, le peuple est dans la rue, mais là il ne s’agit plus seulement de renverser les rois : à Manchester, la révolution est industrielle.

A 26 ans, Karl Marx entraîne sa femme, Jenny, sur les routes de l’exil. En 1844, à Paris, ils rencontrent le jeune Friedrich Engels, fils d’un propriétaire d’usines, qui a enquêté sur la naissance sordide du prolétariat anglais. Le dandy Engels apporte au jeune Karl Marx la pièce manquante du puzzle que constitue sa nouvelle image du monde. Ensemble, entre censure et descentes policières, entre émeutes et prises de pouvoir politiques, ils vont présider à la naissance du mouvement ouvrier jusque là largement artisanal. Ce sera la plus complète transformation théorique et politique du monde depuis la Renaissance. Opérée, contre toute attente, par deux jeunes fils de famille, brillants, insolents et drôles.

«Après Patrice Lumumba et James Baldwin («I’m not your negro»), Raoul Peck met sa caméra au service d’une autre grande figure de l’histoire des luttes d’émancipation : Karl Marx, dont il retrace le parcours de Cologne à Bruxelles en passant par Paris, Londres et Manchester entre 1843 et 1847. C’est donc sur les années de formation de l’auteur du « Capital » que se concentre le réalisateur haïtien. Un choix qui témoigne non seulement de la volonté de rendre à la pensée de Marx la vivacité de la jeunesse, mais aussi du poids que l’histoire du XXe siècle continue de faire peser sur cette pensée.»

Frédéric Monferrand, Docteur et enseignant en philosophie, le 26 septembre 2017, LE MONDE DIPLOMATIQUE

★★★★ « Le pari est gagné : montrer de façon captivante la genèse d’une pensée révolutionnaire aux prises avec l’arbitraire et l'exploitation. » - L’Humanité
★★★★ « August Diehl et Stefan Konarske, formidables » - Télérama
★★★★ « Une leçon d’histoire humaine et politique. » Les Fiches du Cinéma
★★★★ « Film captivant » - 20 Minutes
★★★★ « Une œuvre pédagogique indispensable » - Direct Matin
★★★★ « Un film historique passionnant, romanesque et politique. Brillant sans être didactique. » - Femme Actuelle

★★★★ «Very good performances from August Diehl (Marx) and Stephan Konarske (Engels)... The action of the movie proceeds at a steady, intense rate» - The Guardian

Voir la vidéo

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

Cycles

Mon horaire

Connectez-vous pour sauvegarder automatiquement votre horaire pour votre prochaine visite.