19h00 Salle de projection principale
Le Vendredi 07 Août 2020

Robinsonada or my english grandfather

Réalisation : Nana Dzhordzhadze [URSS, 1987, 76 min, 35 mm, VOSTA]

« Au Festival de Cannes 1987, dans la section Un certain regard, le film de Nana Djordjadze s'appelait Robinsonnade, et a obtenu la Caméra d'or pour le fameux non-conformisme qu'on relève toujours dans le cinéma de la République socialiste de Géorgie

Comédienne devenue réalisatrice, Nana Djordjadze a raconté _ en s'inspirant quelque peu d'un fait réel _ l'histoire de Christopher Hughes, un Anglais chargé de l'administration d'une ligne de télégraphe en Géorgie, au moment où éclate la révolution bolchevique. Christopher entre en conflit avec Nestor, le chef de la commune paysanne, dont il aime la soeur, Anna. Chassé du village, il fait état d'un document précisant que le roi d'Angleterre est souverain sur trois mètres de sol autour de chaque poteau télégraphique. Et il s'installe au pied d'un poteau, avec du mobilier. Anna vient le rejoindre. La logique britannique, proche du nonsense, l'emporte sur les exigences de la politique. Cette comédie humoristique se promène à travers le temps, la réalité et le rêve, d'une façon volontairement désordonnée. Elle chante l'amour et la liberté, donne aussi une note d'émotion, d'insolite. C'est charmant, cela fait plaisir. [...] » (Le Monde, 1988)

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

Cycles

Mon horaire

Connectez-vous pour sauvegarder automatiquement votre horaire pour votre prochaine visite.