4 Décembre 2013

Jean Grémillon et les 50 ans du documentaire israélien en décembre à la Cinémathèque québécoise

L’œuvre du cinéaste français Jean Grémillon et un hommage à un documentariste israélien viendront clore la programmation internationale de 2013.

Jean Grémillon, la musique des sentiments - Du 4 au 21 décembre
Jean Grémillon, l’un des plus importants représentants du réalisme poétique français des années 1930 et 1940, demeure encore peu connu en dehors de l’Hexagone. Son œuvre, réhabilitée par des restaurations récentes, est devenue avec le recul d’une grande force. Son cinéma, avec à la clef des collaborateurs aussi célèbres que Raimu, Jean Gabin, Michèle Morgan, Alexandre Trauner ou Jacques Prévert, témoigne d’un rare sens de la mise en scène. À l’occasion de notre 50e anniversaire, nous présentons une sélection de sublimes copies de ses œuvres, notamment une rare 35mm colorée de son film muet  Gardiens de phare (1929), qui sera présentée avec accompagnement au piano le vendredi 13 décembre à 18h30 ainsi que plusieurs restaurations venues d’autres cinémathèques de ses films les plus célèbres, comme Remorques (1941) ou Lumière d’été (1943).

Naissance du documentaire israélien : «In Jerusalem» - 50 ans - Le jeudi 19 décembre, 18h30
Hommage à David Perlov, le fondateur du cinéma documentaire israélien moderne, et à son film révolutionnaire de 1963InJerusalem, fait quelques années avant la guerre de 1967, dans une ville divisée et multiple. 50 ans plus tard, Renen Schorr, directeur-fondateur de la Sam Spiegel Film & TV School - Jerusalem, a demandé à ses étudiants de réaliser des courts métrages inspirés par Perlov, de leur propre point de vue. Neuf courts ont été sélectionnés et joints au film orignal afin de former une nouvelle œuvre intergénérationnelle sur une ville qui a changé de façon spectaculaire - politiquement, démographiquement, économiquement et culturellement. Le film sera présenté en première nord-américaine le 16 décembre au MOMA de New York, pour ensuite prendre le chemin vers la Cinémathèque québécoise.

La Cinémathèque québécoise, c’est le musée de l’image en mouvement à Montréal. Sa mission est de sauvegarder le patrimoine audiovisuel mondial, en privilégiant les œuvres québécoises, canadiennes et le cinéma d’animation international, pour le mettre en valeur à des fins culturelles et éducatives.

-30-

Source Montréal : Catherine Vien-Labeaume, attachée de presse et de promotion
514.842.9768 poste 255
—cvienlabeaume@cinematheque.qc.ca
Cinémathèque québécoise —335, boul. De Maisonneuve Est, Montréal (métro Berri-UQAM)