Le Mardi 24 Octobre 2017

Temporaire

Du 7 Juillet 2010 (Toute la journée) au 27 Août 2010 (Toute la journée)  / 

Long live the new flesh

 

« Interroger le phénomène du cinéma, voilà ce qui m’intéresse. Mon travail se veut une réflexion sur la grammaire cinématographique et le lien entre l’expérience filmique et les arts visuels. Avant tout, je tente de capter à des fins poétiques notre mémoire cinématographique collective. » 
 
Nicolas Provost
 
La technique de Long Live the New Flesh  (2010) produit des images qui se consument littéralement les unes les autres et portent le pouvoir visuel de l’horreur à son point d’incandescence. Tous les éléments qui ont valu aux films expérimentaux du cinéaste leur succès international sont au rendez-vous. Il y déconstruit l’iconographie d’un média de masse pour élaborer, au-delà de l’horreur et de la dissection, un nouveau récit visuel qui entraîne le spectateur dans un maelstrom d’émotions.
 
Nicolas Provost fait appel au langage cinématographique pour infléchir et manipuler le sens des images et des récits. Il joue de la durée, des codes et des formes pour créer des histoires et des sensations inédites qui mêlent intimement cinéma et arts visuels, reconstituant notre mémoire cinématographique collective pour en tirer un effet de sidération. Différentes techniques numériques lui servent à « rayer » l’image pour révéler les pixels qui en forment la structure. Et c’est de cette exposition du grain de la pellicule que Long Live the New Flesh tire ses qualités graphiques et picturales.
 
L’essentiel de l’œuvre repose sur une dualité exprimée tantôt littéralement, par des procédés de réflexion optique, tantôt symboliquement, par le brouillage de la frontière entre réalité et fiction, laideur et splendeur, réel et utopie, horreur et merveilleux, bref entre illusion et vérité. À la fois scientifique et magicien, le cinéaste invente une poésie visuelle grotesque dont l'envoûtante beauté ne va jamais sans funèbres conséquences.
 
Cinéaste et artiste en arts visuels, Nicolas Provost est rentré dernièrement en Belgique après avoir vécu 10 ans en Norvège. Il vit et travaille aujourd’hui à Bruxelles. Présentées et exposées dans des manifestations d’art visuel et des festivals du monde entier, ses œuvres ont été maintes fois sélectionnées et primées par des festivals aussi prestigieux que le Sundance Film Festival, le San Francisco International Filmfestival, Cinevegas, le Festival international du film de Rotterdam, la Viennale ou le Festival du film de Locarno. 
Réflexion sur la grammaire du cinéma et le lien entre l’expérience filmique et les arts visuels, l’ensemble de son œuvre se situe à la lisière d’une série de dualités, en quête du fragile équilibre entre émotion et grotesque, cruauté et beauté, raison et passion. Ses visions fantasmagoriques provoquent tour à tour le rejet et l’adhésion de spectateurs fascinés, entraînés dans un jeu où l’abstraction le dispute au mystère. Manipulant les codes, le temps et les formes, le cinéaste décortique un langage narratif et cinématographique dont il inverse les signes pour raconter des histoires inédites. Et dans certaines œuvres réalisées à l’aide de pellicule récupérée, il utilise des fragments d’histoire du cinéma pour raviver la perception et la mémoire cinématographiques. 
Après avoir écrit et mis en scène de nombreux courts et moyens métrages de fiction, Nicolas Provost prépare actuellement un premier long métrage intitulé The Invader, thriller social dont le anti-héros emprunte les traits d’un immigrant clandestin luttant pour sa survie économique et affective dans le nouveau monde.
 
Une présentation de la Cinémathèque québécoise
en collaboration avec Argos distribution (Belgique).
 
Voir aussi la rétrospective Chairs et viscères, librement inspirée de la démarche de Nicolas Provost

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

Mon horaire

Connectez-vous pour sauvegarder automatiquement votre horaire pour votre prochaine visite.