Skip to contentSkip to navigation
Badou Boy
Lieu
Salle de projection principale
Date
Le 1 juin 2021
Durée
56 min
Cycles
Noir.e.s à la caméra

Noir.e.s à la caméra, c'est plus de cent ans de cinéma Black. Du cinéma muet abordant avec acuité la ségrégation, aux films témoignant de la décolonisation ; du cinéma d'animation au documentaire, en passant par les reconstitutions historiques. La relève n'est pas en reste, s'exprimant avec plein d'aplomb dans toutes les formes du cinéma contemporain. L'ensemble de ce cinéma, dont une part rend compte du travail de cinéastes canadien.ne.s et québécois.e.s, se dévoilera sous les yeux du public de la Cinémathèque québécoise tout le mois de juin.

Cette programmation, réalisée en collaboration avec la Fondation Fabienne Colas et le Festival International du Film Black de Montréal, bénéficie également du soutien de la Cinémathèque Afrique de l'Institut français.

DiM
De nos collections
Réalisé par
Bogdan Anifrani
Langue
SD
Pays
Québec
Année
2018
Durée
4 min
Genre
Animation
Format
Numérique
Synopsis

Le parcours d'un être qui émet de la lumière à travers un monde ancien et obscur parsemé de connaissances oubliées. Quel est le but de l'existence de cette créature ? Et pour commencer, a-t-elle un but ? (Festival d'Annecy)

DiM
Badou Boy
De nos collections
Réalisé par
Djibril Diop Mambéty
Langue
VOF
Mettant en vedette
Laminé Ba, Al Demba Ciss, Christoph Colomb
Pays
Sénégal
Année
1970
Durée
56 min
Genre
Comédie dramatique
Format
16 mm
Synopsis

Poursuite comique dans les rues de Dakar d'un gamin malicieux par un gros gendarme. Le cinéaste en profite pour présenter quelques aspects de la vie dans la capitale où se profilent certaines critiques.

Badou Boy
Prix et reconnaissances

Djibril Diop Mambéty

Djibril Diop Mambéty est né en 1945 à Colobane, un quartier du sud-ouest de Dakar. Il est comédien, scénariste et réalisateur sénégalais.Mambéty est l'un des cinéastes africains les plus marquants de sa génération. Il crée le premier café-théâtre sénégalais à l'âge de dix-sept ans, puis le directeur du Centre culturel français de Dakar lui prête de l'équipement et un cameraman pour tourner ses premiers courts-métrages, soit Contras' City et Badou Boy. En 1995, le réalisateur entreprend une trilogie qu'il appelle Histoires de petites gens. Il n'en tournera que les deux premiers volets, Le Franc (1995) - qui obtient le Prix du meilleur court métrage, lors du 5e Festival du cinéma africain de Milan - et son dernier film, La Petite vendeuse de soleil (1998). (Wikipédia)

À explorer

Image : Alchetron

Corps d’acteurs et jeu de transgression de symboles

Le cinéaste sénégalais s’inscrit à sa manière et avec ses moyens dans un mouvement où cinéma et théâtre dialoguent constamment. La modernité esthétique qu’il revendique également se nourrit d’une série de transferts et d’emprunts qui font du corps le point à partir duquel tensions, contradictions et approximations nouent et dénouent le sens...

Il était une fois - Djibril Diop Mambety
Distribution complète
Plus sur Djibril Diop Mambéty
Filmographie
Carrière au cinéma
+5

Image : AlloCiné

Image : Classicos Africanos

Image : Listal

Image : Mubi

Image : Kinetoscope

Ouvrir