Skip to contentSkip to navigation

Il n’y a pas de faux métier

Il n’y a pas de faux métier (VOF)
mardi 26 octobre 2021
à 18:00
Date
mardi 26 octobre 2021
à 18:00
Acheter un billet
Le 26 octobre 2021
Il n’y a pas de faux métier
Lieu
Salle Fernand-Seguin
Date
Du 23 au 26 octobre 2021
Durée
109 min
Cycles
Nouveautés

Le Centre d’art et d’essai de la Cinémathèque québécoise (CAECQ) a pour mission de programmer prioritairement des documentaires et des fictions indépendantes québécoises, mais également des documentaires internationaux, des films d’animation et des films étrangers sous-titrés en français en privilégiant les occasions de rencontres entre le public et les artisans des films. Sa programmation est présentée conjointement à celle de la Cinémathèque québécoise sous la mention Nouveauté.

Le réalisateur sera présent aux projections du 23, 24 et 26 octobre.

Il n’y a pas de faux métier
Réalisé par
Olivier Godin
Langue
VOF
Mettant en vedette
Leslie Mavangui, Tatiana Zinga Botao, François-Simon Poirier
Pays
Québec
Année
2021
Durée
109 min
Genre
Drame
Format
Numérique
Synopsis

Mélusine a écrit une pièce de théâtre. Marie-Cobra a écrit un scénario. Rosaire a écrit un sermon sur l'amour impossible. Le film raconte le chemin, aussi drôle que tortueux, que ses écritures vont emprunter. Théâtre, burlesque, policier, sitcom, cinéma : Il n’y pas de faux métier mêle un humour à la fois subtil et grossier dans un climat où le réel est constamment contaminé par la fiction. Le nouveau film d'Olivier Godin est un conte ludique et délirant aux retournements inattendus.

Il n’y a pas de faux métier

Olivier Godin

Olivier Godin étudie le cinéma au Collège Ahuntsic, puis à l’Université de Concordia. Après ses études, il réalise plusieurs films de manière indépendante, développant une pratique du cinéma fragile et artisanale. Ses courts films La boutique de forge (2012) et Feu de Bengale (2014) remportent chacun le prix du meilleur court métrage canadien au Festival du Nouveau Cinéma. En 2013 on lui décerne Le prix du CALQ pour Full Love, élue meilleure oeuvre d’art et experimentation. En 2014, une première rétrospective de son travail est présentée à la Cinémathèque québécoise, l’année même de la sortie de Nouvelles, Nouvelles, son très remarqué deuxième long métrage. Films du Québec.

Photo : Marco Campanozzi (La Presse)