Skip to contentSkip to navigation

Le retour de l'Immaculée Conception

Le retour de l'Immaculée Conception (VOF)
Lieu
Salle de projection principale
Date
Le 26 septembre 2022
Durée
101 min
Cycles
Éléphant présente

La Cinémathèque québécoise est heureuse de s’associer avec Éléphant: mémoire du cinéma québécois, afin de diffuser, chaque mois, sur grand écran, une œuvre restaurée tirée de son répertoire de films.

Chroniques labradoriennes
Réalisé par
André Forcier
Langue
VOF
Mettant en vedette
Jacques Chenail, André Forcier, Pierre David
Pays
Québec
Année
1967
Durée
12 min
Genre
Comédie
Format
Numérique
Synopsis

La deuxième oeuvre d'André Forcier, dans laquelle il tient l'un des rôles principaux, est une délirante pochade mêlant allègrement images d'archives, plans de fiction en couleurs et en noir et blanc. Il y est question de trahison, du Labrador et du Québec libre.

Ce film a été numérisé et restauré dans le cadre d’un projet initié par la Cinémathèque québécoise à partir d’éléments conservés dans ses collections. Cette initiative s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre d'une mesure du Plan culturel numérique du Québec.

Chroniques labradoriennes
Le retour de l'Immaculée Conception
Réalisé par
André Forcier
Langue
VOF
Mettant en vedette
Jacques Chenail, Julie Lachapelle, Monique Simard
Pays
Québec
Année
1971
Durée
89 min
Genre
Comédie dramatique, indépendant
Visa
G
Format
Numérique
Synopsis

L'action se déroule dans l'est de Montréal et rassemble deux types de femmes opposées, plus ou moins émancipées, ainsi qu'une foule de Québécois déçus par leur métier.

Le retour de l'Immaculée Conception

André Forcier

C’est en 1966 qu’André Forcier produit et réalise son premier court métrage, Chroniques labradoriennes. Au début de sa carrière, il accepte toutes sortes d’emplois afin de pouvoir financer son premier long métrage, Le Retour de l’Immaculée Conception. En 1974, après le succès de Bar Salon, Forcier reçoit des mains de Vittorio De Sica la « Sirène d’argent » au festival de Sorrente en Italie. Il poursuit sa carrière en réalisant plusieurs films à l’atmosphère envoûtante et surréaliste (L’eau chaude l’eau frette, Au clair de la lune, Kalamazoo, Une histoire inventée, Le Vent du Wyoming, La Comtesse de Baton Rouge). Après quelques œuvres mineures, il revient en 2009 avec Je me souviens, que plusieurs considèrent comme son meilleur film. Il est le premier cinéaste québécois à avoir une rétrospective à la Cinémathèque Française en 1987. En 2003, il est récipiendaire du prix Albert-Tessier et, en mars 2010, il remporte le prix de la Gouverneure Générale du Canada, la plus haute distinction en arts médiatiques au pays. Coteau Rouge, son 12e long métrage, a été choisi comme film d’ouverture pour le 35e Festival des Films du Monde (2011).

Explorer

À propos de Le retour de l'Immaculée Conception
Distribution complète
À propos d'André Forcier
Filmographie
Ouvrir

Présenté en collaboration avec