Skip to contentSkip to navigation
Mignonnes (VOSTA)
Lieu
Salle de projection principale
Date
Le 12 juin 2021
Admission
Peut ne pas convenir aux 17 ans et moins
Durée
96 min
Cycles
Noir.e.s à la caméra

Noir.e.s à la caméra, c'est plus de cent ans de cinéma Black. Du cinéma muet abordant avec acuité la ségrégation, aux films témoignant de la décolonisation ; du cinéma d'animation au documentaire, en passant par les reconstitutions historiques. La relève n'est pas en reste, s'exprimant avec plein d'aplomb dans toutes les formes du cinéma contemporain. L'ensemble de ce cinéma, dont une part rend compte du travail de cinéastes canadien.ne.s et québécois.e.s, se dévoilera sous les yeux du public de la Cinémathèque québécoise tout le mois de juin.

Cette programmation, réalisée en collaboration avec la Fondation Fabienne Colas et le Festival International du Film Black de Montréal, bénéficie également du soutien de la Cinémathèque Afrique de l'Institut français.

Veuillez noter que cette projection est malheureusement annulée.

Mignonnes
Réalisé par
Maïmouna Doucouré
Langue
VOSTA
Mettant en vedette
Fathia Youssouf, Médina El Aidi-Azouni, Esther Gohourou
Pays
France
Année
2019
Durée
96 min
Genre
Drame
Format
DCP
Synopsis

Amy, 11 ans, rencontre un groupe de danseuses appelé : « Les Mignonnes ». Fascinée, elle s’initie à une danse sensuelle, dans l’espoir d’intégrer leur bande et de fuir un bouleversement familial...

Mignonnes

Bande annonce en VOF. Le film sera présenté en version originale avec des sous-titres anglais.

Prix et reconnaissances

Maïmouna Doucouré

Maïmouna Doucouré, née en 1985 à Paris, est une scénariste et réalisatrice franco-sénégalaise. Le film Maman(s) qu’elle a écrit et réalisé, a remporté de nombreux prix internationaux dont le prix du Meilleur Court métrage au Festival de Toronto au Canada, le prix du meilleur court-métrage international au Festival du film de Sundance aux États-Unis et le César 2017 du Meilleur court métrage. (Wikipédia)

À explorer

Mignonnes : préadolescence 2.0 ★★★½

Le premier long métrage de la réalisatrice franco-sénégalaise Maïmouna Doucouré, Mignonnes, dénonce l’hypersexualisation des préadolescentes. Mais pas seulement. Il trace ce passage entre l’enfance et l’adolescence auquel on s’attarde peu à l’écran, il dépeint le conflit entre l’étouffante tradition et le fascinant inconnu, il montre le déchirement que peuvent éprouver les enfants d’immigrants en quête de leur identité...

Mignonnes (Maïmouna Doucouré) | Gracieuseté de Bien ou Bien Productions

Maïmouna Doucouré - Diktat de l’hypersexualisation
Distribution complète
Ouvrir