Skip to contentSkip to navigation
Rafiki (VOA)
Lieu
Salle de projection principale
Date
Le 25 juin 2021
Durée
83 min
Cycles
Noir.e.s à la caméra

Noir.e.s à la caméra, c'est plus de cent ans de cinéma Black. Du cinéma muet abordant avec acuité la ségrégation, aux films témoignant de la décolonisation ; du cinéma d'animation au documentaire, en passant par les reconstitutions historiques. La relève n'est pas en reste, s'exprimant avec plein d'aplomb dans toutes les formes du cinéma contemporain. L'ensemble de ce cinéma, dont une part rend compte du travail de cinéastes canadien.ne.s et québécois.e.s, se dévoilera sous les yeux du public de la Cinémathèque québécoise tout le mois de juin.

Cette programmation, réalisée en collaboration avec la Fondation Fabienne Colas et le Festival International du Film Black de Montréal, bénéficie également du soutien de la Cinémathèque Afrique de l'Institut français.

Rafiki
Réalisé par
Wanuri Kahiu
Langue
VOA (VOA + Swahili STA)
Mettant en vedette
Samantha Mugatsia, Sheila Munyiva, Neville Misati, Nice Githinji
Pays
Kenya, Afrique du Sud, Allemagne, P.-B., France, Norvège Liban, R.-U.
Année
2018
Durée
90 min
Genre
Drame
Format
Numérique
Synopsis

Nairobi. Kena, adolescente aux allures de garçon manqué, et dont le père se présente à l'élection locale, rencontre Ziki dont le père se présente également à l'élection. Malgré la rivalité, l'attirance entre les deux jeunes filles est immédiate. Leurs familles, profondément attachées au conservatisme qui prévaut dans la société kenyane et interdit l'homosexualité, condamnent violemment cet amour.

Rafiki
Prix et reconnaissances

Wanuri Kahiu

Wanuri Kahiu est née à Nairobi. En 2001, elle obtient un diplôme BSc en sciences de la gestion de l'Université de Warwick. Elle rejoint ensuite le programme de maîtrise en direction de cinéma et télévision de l'Université de Californie à Los Angeles. En 2018, son long-métrage Rafiki est sélectionné pour le festival de Cannes dans la sélection Un certain regard. C'est le premier film kényan jamais sélectionné à Cannes. (Wikipédia)

Image : The World Economic Forum

À explorer

Image : Berlin Film Journal

La douce naissance d’un tendre amour

L’interdiction de diffusion de Rafiki au Kenya, au prétexte qu’il « légitimait l’homosexualité », selon la Commission de censure du pays, n’aura pas réussi à gâcher la fête, ni à émousser la fierté que porte en bannière toute l’équipe du film...

Distribution complète
Plus sur Wanuri Kahiu
Filmographie
Ouvrir