Skip to contentSkip to navigation
Sira (VOSTF)
Lieu
Salle Fernand-Seguin
Date
Du 2 au 15 février 2024
Durée
121 min
Cycles
Nouveautés

Le Centre d’art et essai de la Cinémathèque québécoise (CAECQ) a pour mission de programmer prioritairement des documentaires et des fictions indépendantes québécoises, mais également des documentaires internationaux, des films d’animation et des films étrangers sous-titrés en français en privilégiant les occasions de rencontres entre le public et les artisans des films. Sa programmation est présentée conjointement à celle de la Cinémathèque québécoise sous la mention Nouveautés.

La séance du 3 février sera suivie d'une discussion avec la réalisatrice
Prix du public Panorama, Festival international du film de Berlin 2023

Sira
Réalisé par
Apolline Traoré
Langue
Français, Peul
Mettant en vedette
Nafissatou Cissé, Mike Danon, Lazare Minoungou, Nathalie Vairac, Ruth Werner, Abdramane Barry
Pays
Burkina Faso, France, Sénégal, Allemagne
Année
2023
Durée
121 min
Genre
Drame
Format
Numérique
Synopsis

Une jeune fille peule, Sira, et sa tribu traversent le désert pour se réfugier au village de son fiancé. En pleine traversée, les hommes sont violemment massacrés. Le chef du groupe, Yéré, décide d'amener Sira pour s'être fait humilié par elle. Violée et abandonnée dans le désert, Sira se retrouve seule et découvre le camp des terroristes, dirigé par Moustapha, le meilleur ami de son père, et Yéré son violeur. Entre amertume, désolation et vengeance, Sira décide de tout donner pour déjouer les plans macabres des terroristes.

Sira

Apolline Traoré

Apolline Traoré est une réalisatrice burkinabé, lauréate de plusieurs distinctions et prix. Après avoir parcouru le monde avec son père diplomate, elle entre à la presti- gieuse Emerson College School of Art de Boston. En 1998, elle obtient une licence en beaux-arts. Son film de fin d’études «Le Prix de l’irance» a remporté le Prix du Jury au FESPACO 2001. À 25 ans, elle réalise et produit la série culte «Monia and Rama» et quelques années plus tard «The Testament». Son premier court-métrage «Kounandi» est sélectionné au Sundance Film Festival et au TIFF en 2004. Elle travaille pendant quelques années sur des films indépendants à Hollywood puis décide de revenir au pays en 2008. Son travail met particulièrement l’accent sur la voix des femmes et les fléaux qui rongent le continent africain. Après «Frontières» en 2017 et «Desrances» en 2019, «Sira» est son cinquième long-métrage. Elle est distinguée Chevalier de l’ordre du mérite, des arts, des lettres et de la communication en 2019 et en 2020 Apolline devient ambassadrice du musée national du Burkina Faso.

Explorer

À propos de Apolline Traoré
Filmographie
Ouvrir