Skip to contentSkip to navigation
A tanú (VOSTA)
dimanche 12 février 2023
à 15:45
Date
dimanche 12 février 2023
à 15:45
Lieu
Salle de projection principale
Date
Le 12 février 2023
Durée
103 min
Cycles
Absurde de l'Est

L'absurdité était une réalité dans les républiques socialistes de l'Europe de l’Est, jusqu’en 1989. C'était une réponse aux défaillances des services publics, aux faux-semblants, au sentiment d'enfermement physique. Plus qu'en Europe occidentale, l'absurde à l'Est était une expérience concrète et quotidienne. À l'occasion du 30e anniversaire de la libération des anciennes «Républiques populaires», nous présentons des œuvres d'Ukraine, de Lituanie, de Lettonie, de Roumanie, de Pologne, de Hongrie, de l'ancienne Allemagne de l'Est, de l'ancienne Tchécoslovaquie. Pour la plupart des films, il s’agit des premières restaurations numériques. Programmateur invité : Gabriel M. Paletz.

The Witness
Réalisé par
Péter Bacsó
Langue
VOSTA
Mettant en vedette
Ferenc Kallai, Daniel Zoltan, Lajos Oze, Lili Monori
Pays
Hongrie
Année
1969
Durée
103 min
Genre
Comédie, Drame
Format
Numérique
Synopsis

Le protagoniste maladroit de "Le témoin" se heurte à une série de missions dans lesquelles il échoue invariablement, le point culminant étant la culture de l'orange hongroise. Pourtant, lors de son procès, il fait preuve de défi à l'égard d'un régime défini par le favoritisme et la trahison. L'humour acerbe du film et sa critique de principe du système socialiste l'ont rendu célèbre dans le bloc soviétique.

The Witness

Péter Bacsó

Péter Bacsó est un scénariste, dramaturge et réalisateur hongrois diplômé de l’École supérieure d’art dramatique et cinématographique de Budapest en 1950. Scénariste durant une quinzaine d’années, il enseigne également à cette même école pendant plusieurs années. Il signe sa première mise en scène en 1963 avec En été, c’est simple (Nyáron egyszerű). Le public et la critique française le découvrent paradoxalement, en 1972, à travers deux films, à tonalité sociale qui ont été projetés à Paris, Rompre le cercle (Kitörés) et Temps présent (Jelenidő), qui évoquent certains aspects de la condition ouvrière en Hongrie. Personne, pourtant, ne connaissait encore Le Témoin (A tanu), bloqué dès sa sortie à Budapest en 1969 pour des raisons politiques. Lorsque le film sera diffusé, dix ans plus tard, il recevra en Hongrie un énorme succès populaire et sera montré au Festival de Cannes en 1981. Dans le cinéma hongrois, Péter Bacsó est considéré comme un maître de la comédie.