Skip to contentSkip to navigation
Lieu
Salle Norman-McLaren
Artiste(s)
Sabrina Ratté
Admission
Entrée libre
Cycle
Cronenberg : au risque du repli

David Cronenberg a créé un monde aux dimensions multiples, posant inlassablement la question des limites de la condition humaine, qu’elle soit physique, morale, existentielle. Cette programmation est une traversée depuis les débuts montréalais dans le cinéma d’exploitation produit par Cinépix (Rabid, Shivers) jusqu’à Maps to the stars, brûlot sur le mode de vie californien actuel au sein de la jet-set. Un univers à part se met en place, de La mouche, film marquant une ascension vers un large public, jusqu’à Existenz, où brancher un tuyau de chair dans une fente dorsale parait aller de soi. C’est un cinéma du repli intérieur, où les êtres singuliers qui le composent ne cessent de montrer le monde sous un miroir déformant. Le présent programme rassemble tous les longs métrages du cinéaste, pour la plupart en 35 mm.

Du 3 janvier au 20 mars 2022

Alliant technologies numériques et analogiques, Sabrina Ratté et son collaborateur Roger Tellier-Craig s'inspirent de l'univers du cinéaste David Cronenberg pour explorer les thèmes qui traversent son œuvre : la mutation, la fusion entre les chairs et la technologie, les fluides corporels, la téléportation.

Rebuts d’expériences ratées, déchets organiques et câbles jonchent le sol d’un paysage étrange et désolé. Depuis les années 2010, Sabrina Ratté s’alimente de références architecturales, littéraires et cinématographiques pour créer des espaces imaginaires aux confluents du brutalisme, du surréalisme et de l’abstraction. Dans ses premiers films, elle creuse et sculpte la matière électrique à l’aide de son synthétiseur vidéo pour faire émerger des couloirs infinis ou des espaces corporatifs — Sightings (2014), Lieux-dit (2016). Progressivement, l’artiste ajoute les technologies numériques à ses manipulations analogiques — Aires (2016), Machine for Living (2018). Dans House of Skin, la 3D vient contenir et structurer la texture vidéo qui s’apparente à de la chair humaine, ou ce qu’il en reste.

Pour cette commande de la Cinémathèque québécoise, Sabrina Ratté s’est librement inspirée de l’ambiance et des thèmes de films de Cronenberg : The Fly (1986), Scanners (1981), Videodrome (1983), Dead Ringers (1988), The Brood (1979), EXistenZ (1999) et Crash (1996). L’installation vidéo monumentale est projetée sur un écran en demi-lune, baignée dans une ambiance sonore inquiétante, signée Roger Tellier-Craig. Suspendues entre la vie et la mort, ces entités difformes se fondent avec la technologie qui les entoure. 5 téléviseurs cathodiques accompagnent la projection et poursuivent l’expérience cronenberguienne.

House of Skin, Sabrina Ratté (2020). Installation vidéo, 10 minutes, en boucle. Composition sonore de Roger Tellier-Craig. Une commande de la Cinémathèque Québécoise.

L’exposition House of Skin est présentée par la Cinémathèque québécoise, en coproduction avec

Sabrina Ratté

Sabrina Ratté est une artiste d’origine canadienne vivant à Paris. Sa pratique s’intéresse aux multiples manifestations de l’image numérique : la vidéo analogique, l’animation 3D, la photographie, l’impression, la sculpture, la réalité virtuelle et l’installation. L’intégration continuelle de nouvelles techniques appuie formellement les thèmes qui traversent ses oeuvres tels que l’influence psychologique qu’exerce l’architecture et l’environnement numérique sur notre perception du monde ainsi que la relation que nous entretenons avec l’aspect virtuel de l’existence. Elle a été nommée pour le Prix Sobey pour les arts en 2019 et 2020. Ses oeuvres ont été présentées internationalement par plusieurs institutions dont le Musée Laforet (Tokyo), le Centre Pompidou (Paris), le Musée national des beaux-arts du Québec (Québec), Thoma Foundation (Santa Fe), le Centre PHI (Montreal), Whitney Museum of Art (New York), Chronus Art Center, (Shanghai), Museum of the Moving Image (New York).

(Source)

Roger Tellier-Craig

Roger Tellier-Craig est un compositeur vivant à Montréal. Il est membre fondateur de Fly Pan Am, Et Sans (avec Alexandre St-Onge), Set Fire To Flames et Le Révélateur (avec Sabrina Ratté). Il a réalisé et produit de nombreux disques sous les labels Constellation, Locust, Alien 8, Fat Cat, Root Strata, Gneiss Things, NNA Tapes, Where To Now? et Dekorder. Acteur de la scène expérimentale au sens large, il a composé pour des films, des performances et des projets artistiques interdisciplinaires. Dans ce contexte, il a notamment collaboré avec Denis Côté, Albéric Aurtenèche, Karl Lemieux, Projet EVA et Lynda Gaudreau. Il est le designer sonore de la plupart des œuvres vidéo de Sabrina Ratté. Il a également travaillé en étroite collaboration avec la chorégraphe Dana M. Gingras au cours des 15 dernières années. Il détient un certificat en composition électroacoustique du Conservatoire de Musique de Montréal. Ses compositions Duelle et Nulle part à trouver ont remporté les 3e et 2e prix du concours Jeu de Temps/Times Play organisé par la Communauté électroacoustique canadienne.

(Source)