From December, 09th 2019 to December, 15th 2019

Agnès Varda (1928-2019)

La cinéaste Agnès Varda nous a quittés cette année. Elle occupait une place unique dans l’histoire du cinéma, car, pour elle, filmer semblait aller de soi et s’imposait sans effort, comme s’il s’agissait tout bonnement de respirer. Elle le démontrait d’ailleurs en 2000, avec Les glaneurs et la glaneuse, par lequel se révélait l’approche de ses derniers films, racontés à la première personne, avec de petites caméras, en sillonnant les routes et en se plaçant au centre d’un propos où le je se conjuguait au nous. Ce goût pour la communauté était au coeur de ses premiers courts métrages et jusqu’au magnifique film consacré à sa rue Daguerre, où elle habita jusqu’à son dernier souffle. Si le cinéma de Varda est souvent axé sur la rencontre et le dialogue sous des apprêts ludiques, elle maîtrisait l’art de raconter, faisant virevolter les situations, diversifiant les climats, les rythmes, les ambiances. Nous tenions donc à finir l’année 2019 en nous rappelant à notre bon souvenir cette orfèvre, un peu magicienne. Elle a pu parfois, au gré d’un sortilège dont elle avait le secret, nous donner à croire que la vie toute entière advenait par sa caméra.

Projections

Cycles

My schedule

Log-in to automatically save your schedule for your next visit.