Skip to contentSkip to navigation
Belle de jour (VOSTA)
jeudi 2 février 2023
à 20:45
Date
jeudi 2 février 2023
à 20:45
Acheter un billet
Le 2 février 2023
Belle de jour
Lieu
Salle de projection principale
Date
Le 2 février 2023
Durée
100 min
Cycles
Luis Buñuel - Tourments exquis

Le parcours de cinéaste de Luis Buñuel s’étend sur près de cinquante ans, de 1929 à 1977, d’Un chien andalou à Cet obscur objet du désir. Partagée entre la France, le Mexique et l’Espagne, flirtant à tour de rôle avec l’expérimental, le documentaire, les productions plus commerciales ou le cinéma poétique, son œuvre protéiforme n’a jamais cessé d’étonner, de troubler et d’exercer une forte influence. En articulant son cinéma autour de la question du désir – impulsif, inassouvi, contrarié ou créateur, Buñuel est parvenu comme nul autre à scruter les tourments de l’âme humaine, leur part de mystère et de violence tout comme les délices qui s’y cachent. Réunissant ses œuvres les plus célèbres tout en faisant la part belle aux films moins connus de sa période mexicaine, ce cycle permet d’apprécier toutes les nuances d’une filmographie qui, à la façon des cadavres exquis surréalistes, cultive le goût de la contradiction, dans les sentiments comme dans le langage cinématographique.

Belle de jour
Réalisé par
Luis Buñuel
Langue
VOSTA
Mettant en vedette
Catherine Deneuve, Jean Sorel, Michel Piccoli, Françoise Fabian, Macha Méril
Pays
France, Italie
Année
1967
Durée
100 min
Genre
Comédie dramatique, érotisme
Format
35 mm
Synopsis

Séverine aime tendrement son mari, un jeune et beau chirurgien, mais n'en éprouve pas moins de la frustration sexuelle, ayant des désirs beaucoup moins classiques. Après avoir appris par un ami de son époux l'existence d'une maison close de luxe, elle commence à s'y prostituer l'après-midi, acquérant le surnom de Belle de jour.

Belle de jour

Luis Buñuel

Né en 1900 dans l’Aragon, en Espagne, Luis Buñuel étudie chez les jésuites avant de rejoindre Madrid pour ses études supérieures. Il y fait la rencontre décisive de Salvador Dalí et de Federico García Lorca, et il se rapproche du mouvement dadaïste. En 1925, il s’installe à Paris et devient l’assistant de Jean Epstein. Influencé par le surréalisme, il réalise, avec la collaboration de Dalí au scénario, Un chien andalou puis L’âge d’or. Plus largement diffusé, ce dernier fait scandale et inaugure la longue liste d’actes de censure qui viseront les œuvres de Buñuel, peu importe les époques, pour leur sens de la provocation, leur portée politique et leur indépendance d’esprit. Le cinéaste travaille un temps en Espagne mais la guerre civile éclate et il part aux États-Unis, avant de finalement s’exiler au Mexique, où il tourne la majeure partie de son œuvre pendant près de vingt ans. À partir des années 1960, il revient tourner en France, entamant une collaboration fructueuse avec le scénariste Jean-Claude Carrière, qui coécrit tous ses derniers films. L’œuvre de Buñuel n’a cessé depuis sa mort de s’affirmer comme l’une des plus influentes de XXe siècle.

Photo : Collections de la Cinémathèque québécoise

Explorer

À lire sur notre blogue

Luis Buñuel, celui par qui le scandale arrive : Buñuel avait beau avoir le goût du scandale, ceux qui ont émaillé son parcours de cinéaste ont, à n’en pas douter, toujours dépassé ce qu’il avait fantasmé. Il suffit de s'en remémorer quelques-uns pour constater que la dimension subversive de son œuvre déborde largement de la simple provocation, et ce dès ses débuts.

À propos de Luis Buñuel
Filmographie
Jean-Luc Godard en 9 minutes - Blow Up - ARTE
Jean-Claude Carrière sur sa rencontre avec Buñuel - Web of Stories (2010)
Entrevue de Luis Buñuel au Festival de Venise (1967)
Cinéastes de notre temps - Luis Buñuel (1963)
Ouvrir