Skip to contentSkip to navigation
Daughters of the Dust (VOA)
Lieu
Salle de projection principale
Date
Le 17 juin 2021
Durée
113 min
Cycles
Noir.e.s à la caméra

Noir.e.s à la caméra, c'est plus de cent ans de cinéma Black. Du cinéma muet abordant avec acuité la ségrégation, aux films témoignant de la décolonisation ; du cinéma d'animation au documentaire, en passant par les reconstitutions historiques. La relève n'est pas en reste, s'exprimant avec plein d'aplomb dans toutes les formes du cinéma contemporain. L'ensemble de ce cinéma, dont une part rend compte du travail de cinéastes canadien.ne.s et québécois.e.s, se dévoilera sous les yeux du public de la Cinémathèque québécoise tout le mois de juin.

Cette programmation, réalisée en collaboration avec la Fondation Fabienne Colas et le Festival International du Film Black de Montréal, bénéficie également du soutien de la Cinémathèque Afrique de l'Institut français.

Daughters of the Dust
Réalisé par
Julie Dash
Langue
VOA
Mettant en vedette
Cora Lee Day, Alva Rogers, Barbarao
Pays
État-Unis, Allemagne
Année
1991
Durée
113 min
Genre
Drame historique
Format
DCP
Synopsis

Regard langoureux sur la culture Gullah des îles de la côte de la Caroline du Sud et de la Géorgie, où les coutumes africaines ont été maintenues jusqu'au 20e siècle et qui était l'un des derniers bastions de ces coutumes en Amérique. L'histoire se déroule en 1902. Considéré comme le premier film d’une réalisatrice noire sur les afro-américains.

Daughters of the Dust
Prix et reconnaissances

Julie Dash

Julie Dash est une monteuse, productrice, réalisatrice et scénariste africaine-américaine. Elle est associée au mouvement artistique L.A. Rebellion. Son film Daughters of the Dust est le premier long métrage d'une réalisatrice africaine-américaine. Pendant ses études de cinéma, Julie Dash a été influencé par le cinéma d'avant-garde, latino-américain, africain et russe. Dash est qualifiée de cinéaste d'une originalité frappante . En 1982, elle écrit et réalise le court métrage Illusions, qui explore la discrimination raciale et sexuelle à Hollywood et dans la société américaine. Elle a réalisé plus d'une dizaine d'oeuvres. (Wikipédia)

Image : Walker Art Center

À explorer

Image : The New-York Times

Daughters of the Dust , le récit d’esclave revisité

Julie Dash conçoit son film comme l’écriture d’une page de l’histoire occultée par le cinéma américain : elle s’efforce de retrouver et de réinterpréter les signes d’un passé dévoyé par le film historique. Elle utilise la fiction pour rassembler les récits individuels qui reconstruisent la mémoire collective et l’identité féminine afro-américaine...

+4

Image : The Stranger

Image : Little White Lies

Image : Dare Daniel

Image : Krull Magazine

Distribution complète
Plus sur Julie Dash
Filmographie
Ouvrir