Skip to contentSkip to navigation
Heaven Knows, Mr. Allison (VOSTF)
vendredi 14 juin 2024
à 18:00
Date
vendredi 14 juin 2024
à 18:00
Acheter un billet
Le 14 juin 2024
Dieu seul le sait
Lieu
Salle de projection principale
Date
Le 14 juin 2024
Durée
107 min
Cycles
Îles de perdition

Lointaines et mystérieuses, hostiles ou voluptueuses, microcosmes infernaux ou mondes rêvés, les îles ont toujours éveillé l’imaginaire des cinéastes. Isolées par nature, elles sont bien souvent des lieux de perdition, de façon métaphorique ou littérale, propices à l’errance, à l’introspection et à l’oubli. Circonscrites par les eaux, elles sont le décor idéal de huis clos et d’aventures intenses où la mise en scène se plie aux contraintes géographiques. Alors que bien des îles réelles sont aujourd’hui en voie de perdition, nous vous proposons de revisiter quelques îles de fiction sur le rivage desquelles le cinéma s’est merveilleusement échoué.

Dieu seul le sait
Réalisé par
John Huston
Langue
VOSTF
Mettant en vedette
Deborah Kerr, Robert Mitchum
Pays
États-Unis
Année
1957
Durée
107 min
Genre
Aventure, drame, guerre
Format
Numérique
Synopsis

Pendant la Seconde Guerre mondiale, le caporal Allison, dont le sous-marin a fait naufrage, échoue sur une île du Pacifique. Il y rencontre pour seule âme qui vive une religieuse, Sœur Angela. Au gré des événements, de la reprise de l’île par les Japonais au débarquement de l’armée américaine, leur relation évolue, avec toute la complexité qu’impliquent leurs horizons et leurs désirs respectifs.

Dieu seul le sait

John Huston

Né en 1906 dans le Missouri, John Huston est le fils unique de la journaliste Rhea Gore et de l’acteur d’origine canadienne Walter Huston. Il abandonne rapidement ses études pour entamer une carrière de boxeur, avant de s’essayer au métier de comédien dans les pas de son père. Au cours des années qui suivent, il effectue de longs séjours au Mexique et Europe, tout en commençant à écrire. Engagé à Hollywood, il signe des scénarios pour William Wyler, Raoul Walsh et Howard Hawks, entre autres, avant de passer à la réalisation en 1941 avec The Maltese Falcon, qui est un succès immédiat. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il tourne plusieurs documentaires tout en étant dans l’armée. Les œuvres majeures qu’il réalise après la guerre lui permettent de s’imposer comme un réalisateur de premier plan, tout en menant aussi une carrière d’acteur. Jusqu’aux années 1980, il bâtit une œuvre fournie, imprévisible et hétéroclite, à l’image de sa vie passionnée, partagée entre le cinéma, la peinture et les chevaux, les États-Unis, l’Irlande et le Mexique.

Explorer

Distribution
À propos de John Huston
Filmographie
Ouvrir