Skip to contentSkip to navigation
Félicité (VOF)
Lieu
Salle de projection principale
Date
Le 30 juin 2021
Durée
129 min
Cycles
Noir.e.s à la caméra

Noir.e.s à la caméra, c'est plus de cent ans de cinéma Black. Du cinéma muet abordant avec acuité la ségrégation, aux films témoignant de la décolonisation ; du cinéma d'animation au documentaire, en passant par les reconstitutions historiques. La relève n'est pas en reste, s'exprimant avec plein d'aplomb dans toutes les formes du cinéma contemporain. L'ensemble de ce cinéma, dont une part rend compte du travail de cinéastes canadien.ne.s et québécois.e.s, se dévoilera sous les yeux du public de la Cinémathèque québécoise tout le mois de juin.

Cette programmation, réalisée en collaboration avec la Fondation Fabienne Colas et le Festival International du Film Black de Montréal, bénéficie également du soutien de la Cinémathèque Afrique de l'Institut français.

Félicité
Réalisé par
Alain Gomis
Langue
VOF
Mettant en vedette
Véro Tshanda Beya Mputu, Gaetan Claudia, Papi Mpaka
Pays
France, Belgique, Allemagne, Sénégal, Liban
Année
2017
Durée
123 min
Genre
Drame
Format
DCP
Synopsis

Félicité, libre et fière, est chanteuse le soir dans un bar de Kinshasa. Sa vie bascule quand son fils de 14 ans est victime d’un accident de moto. Pour le sauver, elle se lance dans une course effrénée à travers les rues d’une Kinshasa électrique, un monde de musique et de rêves. Ses chemins croisent ceux de Tabu.

Félicité
Prix et reconnaissances

Alain Gomis

Alain Gomis, né le 6 mars 1972 à Paris, est un scénariste et réalisateur franco-sénégalais. Il étudie l'histoire de l'art et obtient une maîtrise d’études cinématographiques à la Sorbonne. Il a ensuite animé des ateliers vidéo pour la ville de Nanterre où il a réalisé des reportages, notamment sur la jeunesse issue de l'immigration. (Wikipédia)

Image : Financial Times

À explorer

Félicité, une leçon de cinéma

La force de Félicité tient dans sa cohérence entre son esthétique et la vision qu’il propose. Même s’il y a action (Félicité essaye par tous les moyens de trouver l’argent nécessaire pour l’opération chirurgicale de son fils), le film ne s’y résout pas. Au contraire, il amène un grand basculement pour la délaisser et développer une idée simple : bâtir sa vie sur ce qu’on est, dans la dignité des gens francs, malgré les blessures...

+4

Image : The New York Times

Image : Media Congo

Image : Spirituality & Practice

Image : Trigon Film

Distribution complète
Plus sur Aain Gomis
Filmographie
Ouvrir