Skip to contentSkip to navigation

La belladone de la tristesse

Kanashimi no beradonna (VOSTF)
Lieu
Salle de projection principale
Date
Le 27 novembre 2021
Durée
93 min
Cycles
Eiichi Yamamoto (1940–2021)

La belladone de la tristesse eut un succès relativement modeste à sa sortie et fut par la suite étonnamment oubliée. Par exemple, si le film a notamment été distribué au Québec (dans un doublage, cela dit, un brin étrange), sa carrière ici ne semble pas avoir marqué les esprits. C’est à la suite de la restauration réalisée par le distributeur américain Cinelicious Pics à partir d’éléments originaux, en 2016, que le film connut une nouvelle vie et fut acclamé pour ce qu’il est vraiment : un chef-d’œuvre. Proche parent de Yellow Submarine, de La planète sauvage et d’autres animations psychédéliques de l’époque, La belladone de la tristesse est un éblouissement baroque et extravagant qui alterne entre hiératisme et déferlements graphiques et présente une indéniable force érotique. Le réalisateur, Eiichi Yamamoto, est décédé en septembre de cette année.

En hommage au réalisateur, décédé le 7 septembre 2021

La belladone de la tristesse
Réalisé par
Eiichi Yamamoto
Langue
VOSTF
Pays
Japon
Année
1973
Durée
93 min
Genre
Animation, érotisme
Format
Numérique
Synopsis

D'après un récit fantastique de Jules Michelet. Jeanne, abusée par le seigneur de son village, pactise avec le Diable dans l'espoir d'obtenir vengeance. Métamorphosée par cette alliance, elle se réfugie dans une étrange vallée…

La belladone de la tristesse
Bande-annonce de la ressortie de 2016

Eiichi Yamamoto

Eiichi Yamamoto, né le 22 novembre 1940 et mort le 7 septembre 2021, est un réalisateur et scénariste japonais. Il a essentiellement travaillé au sein du studio Mushi Production avec Osamu Tezuka.

(Wikipedia)

Explorer

La belladone de la tristesse (Eiichi Yamamoto)

Tout est mutations, métamorphoses; tout est étirements, torsions; on est plongé dans une stroboscopie psychédélique, avec une musique composite (jazz, rock, orchestration dramatique) qui accentue les affects : là, elle exacerbe la violence et, ici, elle renforce le sentiment amoureux; là, c’est la fureur et, ici, c’est la mélancolie.
André Roy (2016)
À propos d'Eiichi Yamamoto
Filmographie | réalisateur
Filmographie | scénariste
Ouvrir