Skip to contentSkip to navigation
Rapito (VOSTF)
mercredi 12 juin 2024
à 14:30
Date
mercredi 12 juin 2024
à 14:30
mercredi 12 juin 2024
à 19:15
jeudi 13 juin 2024
à 14:00
jeudi 13 juin 2024
à 18:30
vendredi 14 juin 2024
à 15:00
dimanche 16 juin 2024
à 15:45
lundi 17 juin 2024
à 14:00
mardi 18 juin 2024
à 16:15
mercredi 19 juin 2024
à 18:00
jeudi 20 juin 2024
à 16:15
Lieu
Salle Fernand-Seguin
Date
Du 7 au 20 juin 2024
Durée
134 min
Cycles
Nouveautés

Le Centre d’art et essai de la Cinémathèque québécoise (CAECQ) a pour mission de programmer prioritairement des documentaires et des fictions indépendantes québécoises, mais également des documentaires internationaux, des films d’animation et des films étrangers sous-titrés en français en privilégiant les occasions de rencontres entre le public et les artisans des films. Sa programmation est présentée conjointement à celle de la Cinémathèque québécoise sous la mention Nouveautés.

Sélection officielle, Festival de Cannes 2023

L'enlèvement
Réalisé par
Marco Bellocchio
Langue
Italien avec sous-titres français
Mettant en vedette
Enea Sala, Leonardo Maltese, Paolo Pierobon
Pays
Italie, France, Allemagne
Année
2023
Durée
134 min
Genre
Drame historique
Format
Numérique
Synopsis

En 1858, dans le quartier juif de Bologne, les soldats du Pape font irruption chez la famille Mortara. Sur ordre du cardinal, ils sont venus prendre Edgardo, leur fils de sept ans. L’enfant aurait été baptisé en secret par sa nourrice étant bébé et la loi pontificale est indiscutable : il doit recevoir une éducation catholique. Les parents d’Edgardo, bouleversés, vont tout faire pour récupérer leur fils. Soutenus par l’opinion publique de l’Italie libérale et la communauté juive internationale, le combat des Mortara prend vite une dimension politique. Mais l’Église et le Pape refusent de rendre l'enfant, pour asseoir un pouvoir de plus en plus vacillant...

L'enlèvement

Marco Bellocchio

Marco Bellocchio naît à Piacenza en 1939. En 1959, il interrompt ses études de philosophie à l’université catholique de Milan et s’inscrit au Centre Expérimental de Cinématographie, à Rome. Entre 1961 et 1962, il réalise les courts métrages Abbasso lo zio, La colpa e la pena et Ginepro fatto uomo et part s’installer à Londres où il fréquente la Slade School of Fine Arts. Son premier long métrage, Les poings dans les poches, primé à Locarno en 1965, lui offre une reconnaissance internationale. En 2011, il reçoit le Lion d’Or pour l’ensemble de sa carrière à la Mostra de Venise. Il a fait l’objet de dizaines de rétrospectives à travers le monde, dont celle du MoMA de New York en 2014 pour ses 50 ans de carrière, celle de la 43e édition du Festival international du Film de la Rochelle et celle du British Film Institute de Londres en 2018. Il est, depuis 2014, président de la cinémathèque de Bologne. En 2016, son film Fais de beaux rêves est en ouverture de la Quinzaine des réalisateurs au Festival de Cannes. Avec Le traître, présent en compétition officielle à Cannes en 2019, il remporte six David di Donatello et sept Nastri d’Argento. En 2021, il présente à Cannes, hors compétition, le documentaire Marx peut attendre et la même année, il reçoit la Palme d’honneur. En 2022, il est de retour à Cannes avec la mini-série Esterno notte, primée aux European Film Awards, et récompensée par quatre prix David di Donatello, l’équivalent des César italiens (meilleur réalisateur, meilleur acteur, meilleur maquillage, meilleur montage).

Bio : Métropole Films
Photo : Anna Camerlingo

Explorer

+4

Gracieuseté Métropole Films

Gracieuseté Métropole Films

Gracieuseté Métropole Films

Gracieuseté Métropole Films

Distribution
À propos de Marco Bellocchio
Filmographie
Ouvrir