Skip to contentSkip to navigation
Les misérables (VOSTA)
Lieu
Salle de projection principale
Date
Le 16 juin 2021
Durée
104 min
Cycles
Noir.e.s à la caméra

Noir.e.s à la caméra, c'est plus de cent ans de cinéma Black. Du cinéma muet abordant avec acuité la ségrégation, aux films témoignant de la décolonisation ; du cinéma d'animation au documentaire, en passant par les reconstitutions historiques. La relève n'est pas en reste, s'exprimant avec plein d'aplomb dans toutes les formes du cinéma contemporain. L'ensemble de ce cinéma, dont une part rend compte du travail de cinéastes canadien.ne.s et québécois.e.s, se dévoilera sous les yeux du public de la Cinémathèque québécoise tout le mois de juin.

Cette programmation, réalisée en collaboration avec la Fondation Fabienne Colas et le Festival International du Film Black de Montréal, bénéficie également du soutien de la Cinémathèque Afrique de l'Institut français.

Les misérables
Réalisé par
Ladj Ly
Langue
VOSTA
Mettant en vedette
Damien Bonnard, Alexis Manenti, Djebril Zonga
Pays
France
Année
2019
Durée
103 min
Genre
Drame, crime, thriller
Format
DCP
Synopsis

Stéphane, tout juste arrivé de Cherbourg, intègre la Brigade Anti-Criminalité de Montfermeil, dans le 93. Il va faire la rencontre de ses nouveaux coéquipiers, Chris et Gwada, deux "Bacqueux" d’expérience. Il découvre rapidement les tensions entre les différents groupes du quartier. Alors qu’ils se trouvent débordés lors d’une interpellation, un drone filme leurs moindres faits et gestes...

Les misérables
Prix et reconnaissances

Ladj Ly

Ladj Ly né le 3 janvier 1978 au Mali, est un réalisateur et scénariste français. Il est connu pour avoir réalisé Les misérables, sorti en 2019. En 2018, Ladj Ly crée à Montfermeil une école gratuite des métiers du cinéma au sein des Ateliers Médicis, l'école Kourtrajmé. (Wikipédia)

À explorer

Podcast : Rencontre avec les acteurs des Misérables, film coup-de-poing de Ladj Ly

Marqué par ses expériences personnelles dans une banlieue parisienne défavorisée de Montfermeil, le réalisateur Ladj Ly les transpose tout en faisant un clin d'œil au chef-d'œuvre de Victor Hugo dans son premier long-métrage, Les misérables. Cette plongée vertigineuse dans une banlieue sous haute tension défendra les couleurs de la France à la prochaine cérémonie des Oscars. Ses têtes d'affiche Alexis Manenti et Steve Tientcheu sont à notre micro pour parler de leurs expériences intenses.

L'Interview de Ladj Ly par Augustin Trapenard - Cannes 2019

«Les Misérables»: toujours triste et blême, son HLM

Le souvenir de Do the Right Thing, de Spike Lee, nous revient en mémoire devant Les misérables, de Ladj Ly : même soleil de plomb, mêmes gamins hyperactifs et insolents, même nécessité de vivre sur les trottoirs pour fuir des appartements étouffants, et surtout même rapport problématique avec toute forme d’autorité...

Ouvrir